Afrique: CAF - Abdelmounaïm Bah - « Quatre-vingt pour cent du personnel travaillent à domicile »

Comme la FIFA, la CAF a appelé tous ses collaborateurs qui travaillent à son siège en Egypte à se mettre au télétravail.

Le président de la CAF a déclaré ce samedi, qu'il est profondément touché par l'impact provoqué par le Coronavirus. La Confédération africaine a appelé tous ses collaborateurs qui travaillent à son siège en Egypte à se mettre au télétravail. Une information confirmé ce mercredi par Abdelmounaïm Bah, secrétaire général de la CAF.

En effet, la majorité des employés de la CAF affectés au siège de l'organisme, au Caire, travaille à domicile en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé Abdelmounaïm Bah.

« Quatre-vingt pour cent du personnel travaillent à domicile », a assuré M. Bah dans un entretien avec des journalistes.Selon lui, seule une petite partie des employés continue de venir au siège de l'instance, tout en respectant strictement les règles d'hygiène.« Le protocole en cours à la CAF doit continuer de travailler, afin qu'on puisse préparer les prochaines échéances et la reprise des compétitions », a-t-il poursuivi.

En plus des compétitions (les éliminatoires de la CAN, la phase finale du CHAN et les compétitions interclubs), la CAF a reporté ses ateliers et séminaires, selon son secrétaire général. La plupart des réunions se tiennent par visioconférence.L'Egypte, qui abrite le siège de l'instance de régulation du football africain, est l'un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus en Afrique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.