Algérie: Sommet virtuel du G20 jeudi sur la pandémie de Covid-19

(Archive ) -- Deux ans après son lancement à la faveur de la présidence allemande du G20, l’initiative Compact with Africa réunit depuis hier à Berlin les chefs d’Etat et de gouvernement de 12 pays d’Afrique.

Alger — Un "sommet d'urgence" du G20 se tiendra jeudi par visioconférence sous la présidence du roi saoudien Salmane, pour préparer "une réponse globale et coordonnée" à la pandémie de coronavirus (Covid-19) qui a fait, jusqu'à mercredi, plus de 19.000 morts à travers le monde.

Cette rencontre virtuelle a pour but de "préparer une réponse globale et coordonnée à la pandémie du Covid-19 et à ses implications humaines et économiques", a précisé Ryadh dans un communiqué.

La tenue de ce sommet d'urgence avait été déjà annoncée par Moscou, précisant que le président russe Vladimir Poutine y participerait.

La réunion de jeudi intervient au moment où le nouveau coronavirus s'accélère dans le monde notamment en Europe, qui reste l'épicentre de cette pandémie mondiale.

Un dernier bilan officiel publié mercredi par des médias a fait état d'au moins 19.246 décès liés au Covid-19 à travers le globe depuis l'apparition en décembre en Chine de ce virus virulent.

Plus de 427.940 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 181 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Le premier pays gravement affecté par cette épidémie reste l'Italie avec 6.820 morts et 69.176 cas. L'Espagne est désormais le 2e pays le plus touché au monde, avec 3.434 décès pour 47.610 cas. Les pays les plus affectés aussi sont la Chine avec 3.281 morts pour 81.218 cas, l'Iran avec 2.077 morts (27.017 cas), la France avec 1.100 morts (22.302 cas), et les Etats-Unis avec 600 morts (55.225 cas).

Appels à l'aide et à la solidarité envers l'Afrique et les pays sous sanctions

En prévision du sommet virtuel du G20 sur la pandémie de Covid-19, le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres a appelé les dirigeants formant ce bloc, à annuler les sanctions qui empêchent la livraison d'aide médicale aux victimes de Covid-19.

"Je vous exhorte à abandonner les sanctions imposées aux pays afin de garantir leur accès aux vivres et à l'aide médicale alors qu'ils luttent contre l'épidémie de Covid-19. C'est une période de solidarité, pas d'isolement", a-t-il indiqué dans un courrier.

Dans le même contexte, Moscou a appelé mardi les Etats-Unis à annuler immédiatement leurs sanctions contre l'Iran qui entravent la lutte contre le coronavirus.

La pandémie "pose une menace existentielle aux économies des pays africains", a déclaré M. Abiy dans un communiqué, précisant que l'Ethiopie travaillait "étroitement avec d'autres pays africains" pour présenter officiellement cette demande d'aide.

La dette pèse lourdement sur de nombreux pays africains, mal équipés pour faire face au choc économique qui s'annonce, car dans plusieurs de ces pays le service de la dette est supérieur au budget consacré par les Etats à la santé, relève ce communiqué. "De la même manière que le virus ne connaît aucune frontière, notre réponse ne devrait connaître aucune frontière", a-t-il ajouté.

Après avoir longtemps été épargnée par le virus, l'Afrique a vu les cas de personnes affectées se multiplier ces derniers jours. Le nouveau coronavirus a affecté au moins 1.770 personnes et fait 57 morts en Afrique depuis son apparition en décembre, selon un bilan officiel.

Les systèmes sanitaires africains pourraient rapidement être dépassés par l'ampleur de la pandémie, ont mis en garde des experts.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.