Cote d'Ivoire: Diomandé Vagondo (ministre de la Sécurité et de la Protection civile) - « Ensemble, nous devons faire en sorte que toutes les mesures du gouvernement soient respectées »

Le Chef de l'État a décrété un couvre-feu. Différentes unités de la police et de la gendarmerie viennent de sillonner plusieurs communes d'Abidjan. Quel est le point que vous pouvez faire au terme de cette tournée ?

Au cours de cette tournée, on s'est rendu compte que toutes les rues étaient désertes à Abidjan. Il s'agit de l'exécution du couvre-feu décidé par le Chef de l'État, compte tenu de la situation difficile que nous traversons actuellement, à cause de la pandémie du coronavirus. Nous sommes venus sur le terrain pour nous rendre compte de l'effectivité de sa mise en œuvre. On dira peut-être que c'est à cause de la pluie que les populations se sont terrées chez elle. Mais, il est clair que tous nos compatriotes ont pris la pleine mesure de la situation qui prévaut, ainsi que de la gravité du moment.

Si des cas spécifiques venaient à être signalés, que devraient être la conduite à tenir de vos hommes qui veillent au grain ?

Ensemble, nous devons faire en sorte que toutes les mesures prises par le gouvernement soient respectées à la lettre. Vous vous êtes rendu compte que les forces de sécurités ont été sollicitées pour des cas ponctuelles de certains fonctionnaires qui, dans le cadre de leurs activités, se retrouvent dehors au au-delà de 21h, début du couvre-feu. Toutes les dispositions sont prises pour faire face aux situations d'urgence. Toutes les personnes qui auront des cas de détresse à domicile qui, évidemment, nécessitent une assistance, les numéros verts sont mis à leur disposition. L'équipe de veille est au travail, ses éléments veillent au grain. A tout moment, il y aura toujours des hommes prêts à apporter le secours qui s'impose.

Quels sont les numéros verts mis à la disposition de la population, en cas d'urgence ?

Il y a le numéro 111 qui est le PC Sécurité. Il y a aussi un autre numéro, le 20 25 00 40, également mis à la disposition des populations pour toutes les situations auxquelles elles pourraient être confrontées.

Un appel aux populations face à la pandémie qui, aujourd'hui, n'épargne aucun pays dans le monde ?

Nous ne le dirons jamais assez, l'heure est grave. Il faut donc que chacun y mette du sien, de sorte que, le plus rapidement possible, nous puissions vaincre cette maladie, pour revenir ensuite à la vie normale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.