Angola: Covid-19 - Marchés limités aux produits essentiels

Luanda — Dans les prochains jours, les commerçants des marchés informels de la province de Luanda commenceront à vendre uniquement des produits alimentaires et des biens essentiels à la population, afin de réduire autant que possible les agglomérations dans ces endroits, étant donné la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

L'information a été avancée mercredi à la presse par le gouverneur de la province de Luanda, Sérgio Luther Rescova, qui a appelé les commerçants et la population à respecter les règles des autorités sanitaires, en veillant à l'hygiène individuelle et collective des espaces publics.

La mesure, compte tenu de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), du Gouvernorat provincial de Luanda (GPL), fait partie du plan national d'urgence, qui vise à prévenir l'impact de la pandémie mondiale et à réduire le risque de contagion de cette maladie.

Selon le gouvernant, les marchés informels doivent fonctionner selon les règles des autorités sanitaires, en maintenant une distance d'au moins un mètre entre les acheteurs et les vendeurs, ainsi qu'en réduisant l'activité commerciale uniquement et simplement à la vente des produits essentiels.

Il a évoqué la possibilité de fermer certains marchés à Luanda, une fois la situation du Covid-19 s'empire dans le pays. En ce qui concerne les transports publics, le gouverneur de Luanda a commencé le même jour, dans toutes les municipalités de Luanda, à sensibiliser les chauffeurs de taxi, les chauffeurs d'autobus et les chauffeurs de motos-taxis, en vue du respect obligatoire de la réduction de moitié de la capacité de chaque véhicule.

"Ce jeudi, nous avons déjà commencé à limiter et à réduire le nombre de passagers dans les transports publics, afin d'empêcher le Covid-19", a-t-il renforcé.

Distribution d'eau à Luanda En raison de la pénurie d'eau dans certaines zones de la capitale du pays, le secrétaire d'État à l'Eau, Lucrécio Costa, a rassuré la population, promettant de rétablir une distribution régulière dans les jours à venir. Pour les quartiers qui ne disposent pas encore de raccordements d'eau potable domestique, le responsable a indiqué que le secteur s'efforce de fournir le précieux liquide par le biais de camions-citernes.

Ces derniers jours, l'approvisionnement en eau dans certaines zones de la capitale du pays continue d'être un problème pour les résidents, à un moment où se commémore jeudi 26 mars, la Journée mondiale de l'eau.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.