Cameroun: Bafoussam - Le soutien des maires de la ville

Au cours d'un point de presse lundi dernier, ils ont prescrit le respect strict des mesures gouvernementales et entendent densifier les stratégies pour combattre la pandémie.

D'une voix grave, Roger Tafam, le maire de la ville de Bafoussam présente une situation alarmante. Celle de la propagation et des méfaits du Coronavirus dans le monde en général, et spécifiquement au Cameroun. « Si des mesures idoines qui sont prises ne sont pas strictement respectées, le pire peut se produire », précise ce dernier. C'était au cours d'une conférence de presse qui s'est déroulée lundi dernier, dans la salle des actes de la mairie. Et pour montrer l'exemple, l'ensemble des trois maires d'arrondissements et le maire de la ville, ont adopté des mesures et des résolutions.

La première consiste d'après Roger Tafam, à sanctionner ceux qui ne se soumettent pas aux mesures gouvernementales contre Coronavirus. Ainsi, toutes les réunions et séances de travail impliquant la présence de plusieurs personnes sont interdites dans les différentes mairies de Bafoussam. Pour accéder à ces lieux publics, il faudra se laver les mains et se nettoyer les pieds dès le portail, grâce à des dispositifs déjà installés. Des gardiens veillent au strict respect de ces formalités. Le maire de la ville, Roger Tafam, recommande aux patrons des différents services publics et privés, encore fonctionnels, d'installer des dispositifs permettant à ceux qui accèdent à ces lieux, de montrer patte blanche en appliquant les règles élémentaires d'hygiène et de salubrité.

Les maires ont annoncé avoir acheté le matériel nécessaire devant permettre dès le soir, de pulvériser des produits désinfectants dans les lieux hautement fréquentés, pour détruire le virus responsable de la pandémie. Et pour tordre le cou à la désinformation, un véhicule sonorisé, parcourt depuis la mi-journée de lundi, les différentes artères de la ville pour sensibiliser la population sur cette maladie, son mode de propagation et les règles qu'il faut strictement appliquer pour dompter cet ennemi. Constatant que les élèves et étudiants, renvoyés à la maison de manière préventive, se retrouvent plutôt dans les marchés, le maire a annoncé des sanctions contre leurs parents et tuteurs. De même, les produits consommables exposés en plein air, seront désormais saisis et détruits par les autorités communales.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.