Cameroun: Kribi - Le maire ferme les commerces des contrevenants

Il a interdit la vente des vêtements, chaussures et appareils électroménagers dans les marchés de la ville. Seuls les produits alimentaires se vendent encore.

Force revient à la loi dans les marchés de Kribi. Les commerçants de ces marchés ne respectant pas les règles d'hygiène prescrites par le gouvernement et l'OMS dans la lutte contre le Covid-19 ont été sommés par le maire de la ville de fermer boutique. « Le monde fait face à une grave pandémie. Et pour mieux la combattre, le chef de l'Etat appelle au civisme et à la responsabilité de tous. Il est donc inadmissible que les commerçants de Kribi foulent du pied les consignes du gouvernement », justifie Guy Emmanuel Sabikanda. Pour le maire de la cité balnéaire, seuls les produits alimentaires restent encore vendus. Cependant, il a été exigé aux vendeurs de respecter les règles d'hygiène.

En plus du port des gants et des cache-nez, Guy Emmanuel Sabikanda qu'accompagnait le sénateur Grégoire Mba Mba, a demandé que tous les produits soient sur des comptoirs bien propres et qu'il n'y ait pas attroupement devant ces comptoirs. Les vendeursdes vêtements, chaussures, appareils électroménagers et autres produits non-comestibles dont les ventes ont été proscrites par le maire de Kribi viennent de Douala et de Yaoundé, les deux grands foyers du Covid-19 en ce moment au Cameroun.

Il était alors nécessaire, pour la sécurité des populations de la cité balnéaire, de prendre des mesures strictes. La décision du maire de Kribi est saluée par le préfet de l'Océan. Antoine Bisaga a rappelé aux exécutifs municipaux quel est leur rôle dans la lutte contre le coronavirus. « Si une seule personne est porteuse du Covid-19 à Kribi, cette ville pourrait être rayée de la carte du monde », a souligné le préfet de l'Océan. Des mesures qui pour certains sont rudes, sont en train d'être prises pour sauver Kribi. Le maire de la ville et le sénateur Mba Mba ont engagé des campagnes de sensibilisation auprès des populations. A la délégation départementale du ministère du Tourisme et des Loisirs, des réunions se succèdent. Kribi, ville touristique, va fermer ses portes pour un temps.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.