Sénégal: Ballet des hommes politiques au palais de la république - Abdoul Mbaye se démarque et «instruit» Macky

Dans une lettre adressée au chef de l'Etat hier, mercredi 25 mars, l'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, se démarque du ballet des hommes politiques au Palais de la République dans le cadre des consultations initiées, depuis le mardi 24 mars, par le Président de la République. En effet, dans cette note dont Sud quotidien a reçu copie, le leader de de l'Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (Act) invite le chef de l'Etat à consacrer une part de son précieux temps d'audience à recevoir les leaders sociaux qui ne seraient pas encore convaincus que les mesures de confinement, aujourd'hui partielles et sans doute demain totales, sont les meilleurs moyens de lutte contre le Covid-19».

L'ancien Premier ministre, Abdoul Mbaye, se démarque du ballet des hommes politiques au Palais de la République dans le cadre des consultations initiées depuis le mardi 24 mars par le Président de la République pour partager sa stratégie de lutte contre le COVID-19. Alors que des informations publiées dans certains sites d'information hier, mercredi 25 mars, font état de la décision du chef de l'Etat, Macky Sall, de le recevoir aujourd'hui, jeudi 26 mars, au même titre que d'autre personnalités dont d'anciens Premiers ministres, Abdoul Mbaye a adressé au chef de l'Etat une lettre dont une copie a été transmise à Sud Quotidien.

Dans cette missive dont l'objet est intitulé ; « Lutte c/ Covid-19 », le leader de de l'Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (Act), a tenu à préciser dans un premier temps qu'il n'a pas reçu d'invitation mais que c'est par la presse qu'il a appris qu'il devrait se rendre au «Palais de la République, jeudi 26 mars à 11 :00, afin d'y être reçu par vous-même à l'effet d'échanger sur la situation actuelle caractérisée par la pandémie du Covid-19 qui s'est également installée au Sénégal». Abdoul Mbaye n'a pas manqué dans la foulée de formuler quelques recommandations à l'endroit de son ex-patron dans le gouvernement.

D'abord, l'ancien Premier ministre invite le chef de l'Etat « à consacrer une part de son précieux temps d'audience à recevoir parmi les nombreux leaders sociaux et ceux qui, à ce jour, ne seraient pas encore convaincus que les mesures de confinement, aujourd'hui partielles et sans doute demain totales, sont les meilleurs moyens de lutte contre le Covid-19». Ensuite, à organiser une bonne campagne de communication autour de cette mesure d'état d'urgence et de la pandémie. «Si décréter l'état d'urgence fut une bonne décision, les comportements individuels-barrière restent malgré tout le meilleur rempart contre le Covid-19», a-t-il précisé dans cette lettre.

Par ailleurs, tout en réaffirmant son adhésion aux mesures prises par le chef de l'Etat dans le cadre de la lutte contre cette maladie du coronavirus dont le bilan s'élève au Sénégal à 99 cas positifs dont 9 guéris, Abdoul Mbaye recommande au chef de l'Etat de prévoir dans l'urgence une chaîne logistique et de solidarité devant permettre d'apporter une aide spécifique dans les foyers les plus démunis et les plus exposés à la lourde crise économique qui s'abattra sur notre pays, du fait des mesures de confinement. Lesquelles auront, seront lui, de graves conséquences sur l'économie informelle, précaire et journalière sur la grande majorité des Sénégalais.

Sur le plan de la santé, soulignant que le grand dénuement des hôpitaux sénégalais ne permet pas la prise en charge de malades affluant en grand nombre, et en particulier de ceux nécessitant le recours à une assistance respiratoire, l'ancien Premier ministre recommande au chef de l'Etat non seulement de mettre à contribution la Chine, pays ami du Sénégal, pour livrer des respirateurs artificiels permettant d'équiper de nouveaux hôpitaux de campagne (déjà réalisés ou à monter) et des masques en grand nombre pour la protection du personnel soignant avant toute chose. Mais aussi de recourir à l'assistance de médecins cubains qui devrait également pouvoir être envisagé et préparé.

Toujours, dans le domaine de la santé, Abdoul Mbaye invite également les autorités de voir s'il est possible de disposer encore du bateau hôpital Mercy Ship pour l'avoir à quai et profiter de ses nombreux lits et de son plateau médical de très grande qualité. L'ancien Premier, soulignant qu'un protocole reposant sur l'administration de chloroquine obtient déjà des résultats encourageants en France après la Chine, juge important de retrouver et réunir toutes les compétences pour reprendre la production de ce médicament par la SIPOA, en grande quantité non seulement pour le Sénégal mais également les pays voisins.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.