Algérie: Produits alimentaires - Recul de 15% de la facture d'importation en janvier 2020

Alger — La facture d'importation des produits alimentaires en Algérie a atteint 625,84 millions de dollars (usd) en janvier 2020 contre 737,66 millions usd à la même période de l'année écoulé, enregistrant une baisse de 111,82 millions de dollars, soit -15,16%, a appris l'APS auprès de la Direction générale des Douanes algériennes (DGD).

Cette baisse s'explique, essentiellement, par une diminution des importations des céréales, lait et produits laitiers, des sucres et des légumes.

Représentant près de 27% de la structure des importations alimentaires, les céréales, semoule et farine ont atteint 167,96 millions usd, contre 248,08 millions le même mois en 2019, en baisse de 80,12 millions usd, soit -32,30%.

Les importations des produits laitiers ont également baissé à 123,95 millions usd, contre 134,11 md usd, en recul de 10,16 millions usd (-7,58%).

Lire aussi: Commerce extérieur: un déficit de 792 millions de dollars en janvier 2020

La facture des achats à l'étranger du sucre et des sucreries a également reculé pour totaliser 53,95 millions usd, contre 61,07 millions usd (-11,67%), même tendance a été relevée pour les légumes qui ont baissé de 4,47%, totalisant 45,33 millions usd contre 47,45 millions usd durant la même période de comparaison.

Une baisse, mais de moindre ampleur, a concerné aussi d'autres produits alimentaires tels que, le café, le thé et les préparations alimentaires diverses.

Pour les importations du café, thé et épices, elles ont atteint 32,61 millions usd, en baisse de 4,87%, les préparations alimentaires diverses avec 26,45 millions usd (-17,45%) et la viande avec 16,77 millions (-9,48%).

Fruits: les importations poursuivent leur hausse

En revanche, les importations d'autres groupes de produits ont connu des hausses en janvier 2020 et par rapport au même mois de 2019.

Les achats de l'Algérie en fruits comestibles (fruits frais ou secs) se sont ainsi chiffrés à 36,10 millions usd, contre 16,85 millions de dollars, soit une hausse de 114,19%), détaille la DEPD.

Les résidus et déchets des industries alimentaires, dont les tourteaux et autres résidus solides, lesquels ont été importés pour 43,59 millions usd, contre 36,91 millions usd, en hausse également de 18,10%.

Les importations des animaux vivants ont également progressé à 16,36 millions usd (+28,78%) durant la même période de comparaison.

Les importations d'huile de soja et ses fractions (classés dans le groupe des produits bruts) ont totalisé 44,10 millions usd (-29,89%).

Lire aussi: Agriculture: une production de 56 mns qx de céréales réalisée en 2019

Par ailleurs, les importations des médicaments pour la vente en détail (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), ont enregistré une hausse de 19,49%, en s'établissant à 71,67 millions usd, contre 59,98 millions usd.

En 2019, la facture d'importation des produits alimentaires en Algérie avait reculé de 501 millions usd, soit près de -6%, pour atteindre 8,07 milliards usd, contre 8,57 mds usd l'année d'avant.

Il est à relever que le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a recommandé au Gouvernement, lors du Conseil des ministres, tenu le 18 janvier dernier l'interdiction d'importer les produits fabriqués localement, tout en continuant à garantir le fonctionnement des entreprises et les besoins essentiels des consommateurs.

Il a notamment souligné l'impératif de réduire la facture d'importation des médicaments, en encourageant la production locale et en soumettant les produits pharmaceutiques importés à la certification pour la protection de la santé des citoyens.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.