Algérie: Traitement du coronavirus - Benbouzid défend le choix de l'Algérie d'adopter la chloroquine

Alger — Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a défendu jeudi le choix fait par le comité scientifique de suivi de la propagation du coronavirus d'utiliser la chloroquine pour traiter des malades affectés par ce virus, estimant que l'Algérie "n'a pas d'autres choix".

"Nous ne sommes pas dans l'erreur", a-t-il déclaré à la presse en marge d'une vidéo conférence avec un expert du ministère chinois de la santé.

Selon M. Benbouzid, l'approche thérapeutique adoptée par l'Algérie "a été validée par le comité scientifique" créée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

"Le choix de cet antipaludique pour soigner les malades atteints du Covid-19 s'est fait au regard des expériences menées dans d'autres pays qui ont un système de santé de qualité", a-t-il expliqué, citant, à ce titre, le cas de la Chine qui "semble avoir réussi à contenir l'épidémie".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.