Madagascar: Électricité - Délestage ciblé dans certains fokontany d'Ambohimanarina

Une partie du quartier populaire d'Antanjombe est quelquefois privée du discours présidentiel quotidien sur le COVID-19, à cause du délestage.

Depuis plus d'une semaine, le délestage revient dans certains fokontany d'Ambohimanarina. Un phénomène beaucoup plus ciblé, plus sournois. Tandis que presque toute l'attention de Madagascar se tourne vers l'épidémie de COVID-19, la compagnie d'électricité et d'eau nationale, la Jirama, reprend les coupures de courant. « Cela commence vers 18 heures ou 19 heures, ensuite, le courant ne revient que vers 21 heures 30, voire plus tard. Cela a même déjà duré toute une nuit. Un véritable calvaire », relate Heritiana Ramamonjy, un habitant d'un des quartiers les plus touchés.

Le fokontany d'Antanjombe Ambany est le plus touché. « Le comble, c'est qu'ils ne coupent qu'une partie du quartier. Dès lors, nos voisins ne sont pas affectés, tandis que d'autres sont victimes avec nous. La dernière coupure a eu lieu dans la soirée du 19 mars, en plein dans l'allocution journalière du président de la République au sujet du coronavirus », s'insurge Aimée Andriatavison, une riveraine. La nuit, c'est pratiquement étonnant et quelque peu effrayant de voir un quartier habituellement illuminé et en plein centre - environ 80 toits - dans le noir complet. Ce délestage ciblé est apparemment devenu une habitude au sein de la Jirama à Ambohimanarina.

« Comme les usagers touchés par le phénomène sont éparpillés, il sera difficile pour eux de manifester leur mécontentement et faire pression collectivement. Tandis qu'à côté, leurs voisins jouissent de l'électricité pendant les coupures », se lamente Bernardin Bearisoa, un habitant d'un des fokontany touchés. Pour certaines familles, qui n'ont que la chaîne nationale pour s'informer, les déclarations quotidiennes d'Andry Rajoelina sur l'évolution du coronavirus à Madagascar ne doivent pas être manquées. Pourtant, l'électricité a l'air de ne pas être de cet avis.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.