Mali: Un chercheur sur le front du coronavirus et de la politique

"On dort peu, mais c'est pour la bonne cause" : quand il ne participe pas en qualité de chercheur à la lutte contre le coronavirus, Amadou Koné fait campagne pour un siège de député dans un pays confronté à d'innombrables maux.

A 38 ans, il est chercheur dans le seul laboratoire de niveau P-3 au Mali, là où des échantillons à risques peuvent être manipulés. C'est là que tous les tests ont été effectués pour le virus Ebola en 2014, et désormais ceux pour le coronavirus.

Il fait partie des treize scientifiques qui ne comptent plus les heures depuis plusieurs semaines, et moins encore depuis que le Mali a officiellement déclaré ses premiers cas de contamination cette semaine. Tous les jeudis, il enseigne à la faculté de médecine. "Je dors trois heures par nuit en ce moment. Entre les tests qui s'enchaînent et la campagne...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.