Seychelles: Le pays protège 30% des eaux territoriales, atteignant l'objectif 10 ans avant la date prévue

Les Seychelles ont légalement désigné 30% de ses eaux territoriales comme zones marines protégées 10 ans avant les objectifs internationaux, a déclaré le président Danny Faure lors de la signature d'un document juridique jeudi.

M. Faure a déclaré qu'avec la signature et la publication au Journal officiel des instruments juridiques, "13 nouvelles zones seront déclarées protégées en vertu de la loi sur les parcs nationaux et la conservation de la nature, pour une superficie totale de 410 000 kilomètres carrés".

Il a ajouté que la moitié de ces zones désignées sont d'une grande biodiversité et répertoriées comme parcs nationaux marins où presque aucune activité humaine autre que le tourisme durable ne sera autorisée.

Ces zones comprennent les eaux entourant le groupe Aldabra, les zones marines des Amirantes, notamment D'Arros à Poivre, et le sud d'Amirantes et Bird Island, l'un des deux seuls bancs de sable dans le groupe d'île proche.

Le reste, qui appartient aux Amirantes à Fortune Bank, est de biodiversité moyenne et désigné pour une utilisation durable où les activités vitales pour l'économie des Seychelles continueront à fonctionner mais seront gérées selon de nouvelles réglementations en matière de durabilité.

Photo : La signature d'un document juridique par le ministre de l'environnement jeudi.(Thomas Meriton) Photo License: CC-BY

Avec la nouvelle désignation, qui est un produit du processus de planification de l'espace marin (MSP), la surface protégée des Seychelles est maintenant de 410 000 kilomètres carrés de la zone économique exclusive (ZEE) de la nation insulaire de 1,4 million de kilomètres carrés.

"Il s'agit du premier plan spatial marin à grande échelle dans l'océan Indien occidental, l'un des premiers pour un petit État insulaire en développement et le plus grand plan spatial marin au monde, après la Norvège. « C'est aujourd'hui une journée très spéciale pour ceux qui ont fait partie du processus depuis le début », a ajouté le président.

Le Seychelles Marine Spatial Plan est une initiative dirigée par le gouvernement à la suite de l'échange de dette contre nature primé, qui a été officialisé par la création du Seychelles Conservation and Climate Adaptation Trust en 2016.

La gestionnaire de projet du plan, Helena Sims, a déclaré que le plan passe maintenant du zonage à la mise en œuvre.

La mise en œuvre commence en 2021 et "le gouvernement a déjà commencé à construire cette route. Aujourd'hui, nous voyons les Seychelles faire un grand pas vers la réalisation de leur vision à long terme pour des océans sains et une économie nationale prospère".

"La pêche et le tourisme maritime étant les deux piliers de l'économie du pays, l'océan est au cœur du développement des Seychelles et des générations futures", a déclaré Mme. Sims.

M. Faure a déclaré que l'écosystème marin des Seychelles est le fondement sur lequel l'économie est bâtie, la pêche et le tourisme étant les principaux piliers de notre économie.

« Avec plus de 1,35 million de kilomètres carrés d'océan, le peuple des Seychelles dépend directement de nos ressources océaniques pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance. L'élaboration d'un plan d'aménagement du territoire marin est un moyen de lutter contre le développement durable de l'océan pour les générations d'aujourd'hui et de demain, " il ajouta.

Il existe actuellement 18 zones marines protégées aux Seychelles qui ont été mises en œuvre, et six d'entre elles sont des parcs nationaux marins. Il existe également trois aires protégées de gestion des pêches, trois réserves spéciales, une aire protégée et quatre réserves de coquillages.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.