Congo-Brazzaville: Violence - Abusée par son père, Dinette veut reprendre tout à zéro

L'histoire de Dinette Bantsimba, 16 ans, fait froid dans le dos. Agée alors de 14 ans, elle est abusée plusieurs fois par son père d'où est née une fillette. Si elle reprend peu à peu goût à la vie, Dinette est loin d'avoir connu une enfance rose. Zoom sur cette forte nature qui veut écrire une nouvelle page de sa vie après de nombreuses années d'errance.

Timide et peu bravade, il faut beaucoup de tact pour tirer Dinette les vers du nez car la jeune fille veut enterrer son passé douloureux. « Je n'aime pas trop parler de cette histoire, car j'ai longtemps été sujette à la raillerie et la pitié dans le village. J'en ai vraiment souffert car je ne savais pas à qui me confier », relate simplement la jeune fille qui à l'âge de 14 ans donne naissance à une petite fille. « C'est mon père, le papa de mon enfant. Il a abusé de moi depuis que ma mère est partie. D'ailleurs au village, il n'aimait pas que je parle aux gens ; il était jaloux », lâche la jeune fille la voix enrouée par l'émotion.

Malgré ses efforts pour paraitre forte, on voit poindre cette douleur qu'elle maquille si bien avec son sourire candide. Avec tout ce qu'elle a subi, (une vie sexuelle précoce et imposée, et pour couronner le tout, maman d'une fillette) on aurait pu croire la jeune fille plus mature mais Dinette n'est encore qu'une enfant qui veut encore croire à un lendemain meilleur.

En effet, la vie n'a pas fait de cadeaux à cette jeune fille. Après la naissance de sa fille, elle est ballotée d'un foyer à un autre sur le regard malveillant de son père qui la voulait pour lui seul. Sa venue à Pointe- Noire a été une planche de salut pour l'adolescente. Récupérée par sa tante, Dinette sait qu'elle n'a pas droit à l'erreur. « Personne n'a voulu de moi à cause de mon passé et, même aujourd'hui, on ne cesse de me le rappeler. Donc, je dois me battre. A la sortie de cette formation, j'aurai les rudimentaires du métier pour pouvoir un jour avoir mon propre salon », a indiqué la jeune fille qui apprend de nouveau à sourire à la vie.

Et même si pour l'heure, retrouver une vie normale pour la jeune fille semble quasiment impossible, mais Dinette souhaite voir les choses s'améliorer. Et le fait d'apprendre la couture l'aide à oublier son passé et se consacrer entièrement à sa formation. Consciente qu'elle est la maîtresse de son futur, Dinette dit qu'elle se battra bec et ongles pour voir ses rêves s'accomplir.

Notons que Dinette et beaucoup de mineurs sont victimes de violences, notamment l'inceste, domestiques malgré les nombreuses dispositions prises par les politiques, les associations et institutions de lutte contre les violences faites aux femmes. Ainsi, la meilleure arme pour éradiquer ce phénomène, « vu que trop de coupables restent impunis », a fait savoir M. Arnaud, membre d'Azur Développement, est de briser le silence.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.