Maroc: Le secteur de la construction aurait connu une légère augmentation de son activité au premier trimestre

Les anticipations avancées par les chefs d'entreprise du secteur de la construction, pour le premier trimestre 2020, font ressortir, globalement, une légère augmentation de l'activité, si l'on en croit les chiffres publiés dernièrement par le Haut-commissariat au plan (HCP).

Cette évolution résulterait de la hausse d'activité prévue au niveau de la branche des «Travaux de construction spécialisés», explique l'institution publique dans une note relatant les principales appréciations des chefs d'entreprise telles qu'elles ressortent des enquêtes de conjoncture qu'elle a réalisées au titre du premier trimestre 2020 auprès des entreprises opérant dans le secteur de la construction.

Selon les résultats de ces enquêtes, « la hausse dans le secteur de la construction serait accompagnée par une stabilité des effectifs employés », souligne le Haut-commissariat de même source.

Dans sa note, l'institution revèle qu'au quatrième trimestre 2019, l'activité dans le secteur de la construction aurait connu une stabilité, soulignant que cette évolution aurait été due, d'une part, à la hausse d'activité dans le « Génie civil » et, d'autre part, à la stabilité d'activité dans la branche « construction de bâtiments».

Concernant les carnets de commande dans ce secteur, il ressort qu'ils se seraient situés à un niveau normal et l'emploi aurait connu une stabilité, peut-on lire dans le communiqué du Haut-commissariat qui estime que, « dans ces conditions, le taux d'utilisation des capacités de production (TUC) dans le secteur de la construction se serait établi à 65% ».

Par ailleurs, les enquêtes de l'institution laissent apparaître, enfin, que « 37% des entreprises auraient réalisé des dépenses d'investissement en 2019 destinées, principalement, au remplacement d'une partie du matériel », selon le HCP.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.