Maroc: Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs

Après le report du CHAN 2020, c'est au tour de la CAN 2021 et des compétitions interclubs de connaître leurs éventuels lots de chamboulement. En tous cas pour le moment, la Confédération africaine de football (CAF) ne veut en aucun cas précipiter les choses concernant la date de la tenue des phases finales de la Coupe d'Afrique des Nations, prévues du 9 janvier au 6 février de l'année prochaine.

A ce propos, le secrétaire général de la CAF, Abdelmounaïm Bah, a indiqué que « la seule raison qui nous pousserait à décaler la CAN serait une situation (Covid-19) qui perdure sur l'année 2020 et si cette crise actuelle ne nous permet pas de jouer l'ensemble des qualifications ». Et d'ajouter dans une déclaration relayée par Afrique Football Media que «nous avons encore 4 journées de qualification à jouer. Nous pouvons les jouer 2 par 2. Nous avons besoin de 2 fenêtres internationales. Nous en avons 4 à notre disposition : juin, septembre, octobre, novembre. A ce stade tout est possible. Si nous pouvons jouer les journées 3 et 4 en juin, nous les jouerons sinon nous les disputerons en septembre ou octobre et nous jouerons les journées 5 et 6 en novembre."

Pour le compte des éliminatoires de la CAN 2021, le Onze national figure au groupe E aux côtés des sélections de Mauritanie, de Centrafrique et du Burundi. L'EN avait mal entamé sa campagne de qualification, se faisant accrocher à domicile, et contre toute attente, par l'équipe de Mauritanie (0-0). Fort heureusement que les partenaires d'Achraf Hakimi s'étaient ressaisis sur le champ pour s'imposer en déplacement sur le Burundi par 3 à 0.

Au sujet des compétitions interclubs, le secrétaire général de la CAF ne s'est pas montré optimiste outre mesure, en affirmant qu' « elles sont maintenues pour le moment. Sauf si cette crise dure six mois ou un an, elles seront probablement décalées ». Abdelmounaïm Bah a souligné que ce report fort probable devra « permettre à tous les championnats africains de terminer la saison et aux clubs d'enregistrer les joueurs ».

Aucun date concernant la poursuite de la C1 et la C2 continentales n'a pu être donnée, ce qui est tout à fait normal dans ce cas de figure. Néanmoins, la précision qui s'impose, c'est que les prochaines éditions de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération verront leurs reprises respectives décalées, «mais on a toujours pour objectif d'avoir les finales des prochaines éditions en mai 2021», a précisé Abdelmounaïm Bah.

Pour rappel, la Ligue des champions et la Coupe de la Confédération, édition 2020, en sont au stade du dernier carré avec une forte présence des clubs marocains. Ainsi, en C1, la demi-finale sera une double confrontation maroco-égyptienne avec les affiches WAC-Al Ahly et Raja-Zamalek, tandis qu'en C2, le plateau offre un choc 100% marocain avec comme protagonistes le HUSA et la RSB et une explication entre les équipes de Pyramids d'Egypte et de Horoya de Guinée.

Pour ce qui est du CHAN, le secrétaire général de la CAF a déclaré que « nous n'avons pas aujourd'hui de garanties que ce tournoi se joue en 2020 », mais l'instance africaine garde l'espoir de voir cet évènement se tenir au courant de cette année. Et de préciser qu' « on ne prendra aucun risque. On ne jouera que dans les meilleures conditions » et ça sera au Cameroun.

La sélection marocaine des joueurs locaux, tenante du titre d'ailleurs, devrait prendre part à cette sixième édition du CHAN, tournoi où elle a hérité au premier tour des équipes nationales du Rwanda, du Togo et d'Ouganda.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.