Algérie: Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger

Alger — Le ministère des Affaires étrangères a affirmé, jeudi dans un communiqué, que ses services centraux "suivent de près", et "24 heures sur 24", la situation des Algériens bloqués dans certains pays, rassurant, à ce propos, les citoyens bloqués en Turquie qu'ils seront rapatriés en Algérie, une fois la période de quarantaine achevée et leurs identités vérifiées.

"Le ministère des Affaires étrangères annonce que ses services centraux suivent de près , et 24 heures sur 24, la situation des Algériens bloqués dans certains pays, en coordination permanente avec nos représentations diplomatiques et consulaires et les autorités des pays concernés, et avec la même démarche adoptés pour le rapatriement des citoyens algériens vers le territoire national suite à l'apparition du coronavirus, et ce en application des instructions du président de la République", lit-on dans le communiqué du ministère.

Le ministère a en outre précisé que le nombre des personnes bloquées augmente quotidiennement, ce qui suscite des doutes et des interrogations, d'autant que beaucoup d'entre eux ne sont pas en possession de billets d'avion ni encore moins de documents de voyages officiels.

A ce titre, le ministère rappelle "le rapatriement de tous les citoyens bloqué à l'étranger, dont le nombre a atteint, jusqu'au 21 mars courant, 1811 personnes, à travers six vols consacrés dans ce sens".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.