Sénégal: Kédougou /Contribution a la lutte contre covid-19 - Bonnes volontés et associations, en phase avec les autorités locales

Depuis quelques jours, autorités locales, groupements féminins, associations de jeunes, acteurs socio-éducatifs et bonnes volontés ont tour à tour défilé devant les locaux de la gouvernance de Kédougou pour apporter leurs contributions en nature ou en espèce. Tous ont fait bloc autour du gouverneur, Saer Ndao, pour dire «halte au Covid-19».

En phase avec les instructions du président de la République, Macky Sall, dans cette lutte, le représentant de l'Etat a pris un certain nombre de mesures en vue d'annihiler les chances de propagation du coronavirus dans la région.

Avec le ralliement de leur leader, Ousmane Sonko (Pastef/Les Patriotes), et des autres leaders politiques à l'appel du président Macky Sall dans sa lutte contre le coronavirus (Covid-19) au Sénégal et la recherche des moyens pour y parvenir, les partisans du leader du Pastef sis à Kédougou ont mobilisé la somme de 200 000 F CFA en guise d'appui au Comité Régional de Gestion des Épidémies. Réunis derrière Abdoulaye Sow, coordonnateur départemental du Pastef, le représentant dudit mouvement dans la région, ils entendent «joindre et unir les forces autour des autorités administratives pour vaincre cette maladie». Un geste hautement salué par le gouverneur de Kédougou, Saer Ndao, qui renseigne qu'«à travers cet appui, vous accompagnez la communauté de la région de Kédougou qui vous sera reconnaissante».

Dans la même dynamique, le maire de la ville, Mamadou Cissé, a débloqué une enveloppe de 10 000 000 de F CFA, répartis comme suit : 8 000 000 F CFA pour l'achat de produits tels que l'eau de javel, des savons et gel hydro-alcooliques et des fûts, les 2 000 000 F CFA restants déposés dans les caisses du Comité Régional de Gestion ds Epidemies(CRGE), supervisé par le gouverneur. Conscient du rôle primordial des médias dans la sensibilisation des populations, M. Cissé a, par ailleurs, appuyé financièrement les radios locales de la région.

A noter que dans cet effort de lutte contre le coronavirus l'ORCAV de Kédougou, tout comme le réseau des femmes enseignantes, ont apporté leur contribution.

Réduction de la mobilité dans les lieux de grande Affluence:Les Banques et le Marché central

En vue de réduire la chaîne de transmission entre les usagers des services publics, Mamadou Cissé, l'édile de la commune de Kédougou, en phase avec les mesures prises par le Chef de l'État Macky Sall, a décidé de fixer les heures d'ouverture et de fermeture du marché central de Kédougou. Désormais et ce jusqu'à nouvel ordre, les dames et autres usagers du marché devront faire leurs achats le matin, à partir de 6 heures, jusqu'au soir à 16 heures. Laquelle mesure a été respectée à l'unanimité.

Dispositif de Gestion du Flux de Salariés lors du paiement des salaires

Après une visite de proximité dans les différentes banques de la région, le gouverneur Saer Ndao a donné instruction, hier jeudi, à aux agences bancaires et autres caisses de prendre toutes les mesures allant dans le sens d'«éviter au maximum le flux habituel au niveau des banques». Car, fait-il remarquer, «des fois vous entrez dans une banque qui a une contenance de 50 personnes et vous y trouvez 150 et c'est bondée de monde». Il préconise qu'«un système de rotation par 5, par 10 personnes, selon la capacité de la banque, soit mis en place. Autrement dit : quelqu'un sort, un autre entre. Mais pas plus de 10 personnes à la fois».

Toujours dans ses recommandations, le gouverneur de la région, dans un souci d'éviter les attroupements aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des banques et même par rapport à la disposition des clients sur les sièges d'attente, suggère de faire «sauter un siège entre les clients». M. Ndao de conclure : «le temps d'exécution d'une opération bancaire (dépôt ou retrait, ndlr) qui est initialement de 7 mn, doit être ramené à 2 mn. Aussi, pour les banques qui ont des gaps, elles devront faire en sorte qu'il n'y ait pas de rupture et mettre des gels hydro-alcooliques dans chaque gap dont les claviers sont utilisés par plusieurs personnes».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.