Cote d'Ivoire: Lutte contre le coronavirus - Quand les populations se ruent sur les feuilles de Neem

Depuis la survenue de la pandémie à coronavirus, les populations ivoiriennes sont apeurées. Et pour lutter contre cette maladie qui a déjà fait de nombreuses victimes, elles n'hésitent pas à essayer toutes sortes de potions.

Les populations de Marcory Anoumabo se rendent depuis plusieurs jours au sein de l'Ecole primaire publique (Epp) d'Anoumabo où plusieurs Neem y sont plantés depuis des lustres pour se procurer les feuilles. Et tout un chacun a sa méthode pour lutter contre la propagation de cette maladie. Pour certains, il faut faire bouillir les feuilles puis sous une couverture, s'infuser.

Pour d'autres, il faut en boire, déconseillant ainsi aux femmes enceintes de l'utiliser car la solution peut provoquer un avortement. Des enfants qui se chargent de vous procurer ces feuilles assurent en avoir déjà bu et que la solution obtenue est très amère.

Afin d'obtenir ces feuilles, ils n'hésitent pas à se percher au plus haut d'une branche au risque de faire une chute et se fracturer un membre avec en main une machette moyennant une petite récompense en retour.

Un autre individu après s'être procuré les feuilles est près pour boire sa décoction.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.