Madagascar: Communiqué de l'Ambassade de Chine à Madagascar

communiqué de presse

« La solidarité et la coopération sont les meilleures méthodes contre l'épidémie » - SEMme Yang Xiaorong, Ambassadeur de la République Populaire de Chine à Madagascar

Récemment, des cas de Covid-19 ont été confirmés à Madagascar. SEM le Président Andry Rajoelina a pris immédiatement une série de mesures fortes, et le personnel de santé publique de Madagascar s'est mobilisé avec la plus grande énergie pour stopper la propagation de cette épidémie. Le peuple chinois partage les mêmes sentiments avec le peuple malagasy. La Chine appuie fermement Madagascar dans cette lutte et elle se tient prête à renforcer la coopération avec la partie malagasy pour gagner ensemble cette bataille.

En ce moment crucial, le plus important, c'est d'avoir la confiance, la solidarité et la rapidité, au lieu d'être en panique, et surtout ne pas croire en rumeur et fausses nouvelles. En ce moment crucial, il faut prendre des mesures de prévention et de contrôle de manière rapide, scientifique, ordonnée et ciblée en traçant, identifiant et confinant le plus vite possible les personnes contaminées et celles en étroit contact avec les patients, pour bloquer en temps opportun les canaux de propagation du virus, et traiter les patients avec tous les efforts. En ce moment crucial, il faut que chacun d'entre nous respecte les mesures de prévention et de contrôle sanitaire du gouvernement malagasy, avec une attitude responsable, pour assumer la responsabilité envers soi-même et envers d'autrui.

Les expériences que la Chine ont acquises à travers la lutte contre l'épidémie prouvent que le Covid-19 peut être endigué, maîtrisé et traité. Depuis la flambée de l'épidémie, le gouvernement et le peuple chinois, unis et déterminés, ont déployé des efforts immenses. Sous la ferme direction du Président Xi Jinping, la Chine a pris les mesures de prévention et de contrôle les plus complètes, les plus strictes et les plus rigoureuses, en profitant de ses atouts institutionnels. Toutes ces mesures ont donné des résultats encourageants. La situation épidémique ne cesse de s'améliorer en Chine. De nombreuses provinces ont enregistré zéro nouveau cas indigène depuis plusieurs jours consécutifs. Jusqu'au 25 mars, le nombre de cas confirmés accumulés en Chine est de 82034, celui de cas guéris accumulés est de 74200, celui des décès accumulés est de 3293. Le taux de guérison dépasse 90%, celui de mortalité sur le plan national est approximativement 3,9%, et le taux de mortalité dans les provinces hors Hubei est environ 0,9%.

Ce résultat est obtenu au prix d'immenses efforts et sacrifices consacrés par le gouvernement et le peuple chinois. Le Président chinois Xi Jinping s'est engagé personnellement dans la direction de la lutte et dans la disposition des mesures, pour mettre en place sans délai un mécanisme synergique et des approches multisectorielles de prévention et de contrôle de l'épidémie à l'échelle nationale. Nous avons pris la décision prompte et courageuse de mettre en quarantaine la ville de Wuhan avec plus de 11 millions d'habitants, la première ville où on a découvert l'épidémie, pour couper la propagation du Covid-19. Nous avons réalisé en seulement une dizaine de jours la construction de deux hôpitaux spécialisés pour traiter les patients en état grave, et nous avons converti avec un sens d'innovation des bâtiments publics tels que le Centre d'Exposition international de Wuhan, les stades, les universités en 16 hôpitaux de campagne pour traiter les patients présentant des symptômes bénins.

Nous exigeons que les cas d'infection soient détectés, signalés, mis en quarantaine et traités le plus tôt possible afin de couper à temps les canaux de propagation du virus et traiter les patients en temps opportun, pour réaliser l'objectif de l'augmentation des taux de prise en charge et de guérison ainsi que la réduction des taux de contamination et de létalité. Selon l'évolution de l'épidémie, nous avons publié, en espace d'un mois et quelques jours, sept éditions du Plan de diagnostic et de traitement du Covid-19. La combinaison de la médecine traditionnelle chinoise et de la médecine occidentale est également mise en valeur et a produit des effets positifs dans le traitement. À l'heure actuelle, la situation de la lutte contre l'épidémie en Chine connaît des améliorations constantes, mais des risques liés aux cas importés augmentent, donc nous continuons d'appliquer avec une grande vigilance et précision les mesures de contrôle et de prévention de l'épidémie pour assurer que la tendance d'amélioration durement gagné ne soit jamais inversée en Chine.

Au fur et à mesure de l'amélioration de la situation épidémique, tout en poursuivant les efforts de contrôle et de prévention de l'épidémie, la Chine a procédé à la reprise des activités de production de façon précise et ordonnée. L'ordre de la production et de la vie revient à la normale avec une vitesse accélérée. Jusqu'à présent, le taux de reprise du travail des industries au niveau national a dépassé 60%. Les entreprises manufacturières classées dans le Fortune 500 ont tous repris leurs activités économiques.

Le gouvernement chinois a renforcé l'ajustement des politiques macro-économiques, effectué des efforts autour de six priorités fixées, à savoir assurer la stabilité de l'emploi, de la finance, du commerce extérieur, de l'investissement étranger, de l'investissement intérieur et des anticipations du marché. Nous faisons tous les efforts pour le déroulement stable et ordonnée du commerce international et de la coopération en matière de capacité. La Chine continue de jouer le rôle de moteur et d'ancre stable dans la chaîne de production et d'approvisionnnement mondiale. En même temps, de nouvelles activités de l'économie numérique telles que le commerce en ligne, le télé-travail à distance, l'éducation en ligne montent en puissance, ce qui donne une nouvelle perspective pour la transformation et la montée en gamme de l'économie chinoise.

Certes, cette épidémie a des impacts négatifs sur l'économie chinoise, mais ce sont des impacts temporaires, limités et contrôlables. Les éléments de base et le dynamisme de l'économie chinoise à long terme n'ont pas changé. En tant que deuxième économie du monde, la Chine, jouissant d'une forte résilience économique, d'une large demande domestique et d'une base industrielle solide, reprendra certainement son dynamisme fort du développement. Nous sommes pleinement confiants, capables et sûrs de remporter non seulement la victoire ultime dans cette bataille contre l'épidémie, mais aussi d'atteindre les objectifs déclarés du développement économique et social en minimisant les impacts de l'épidémie.

Depuis la flambée de l'épidémie, le gouvernement chinois, avec une attitude ouverte, transparente et responsable, reste en contact étroit et renforce la coopération avec l'OMS et les autres pays. La Chine a partagé en premier temps toute la séquence génétique du nouveau coronavirus, ce qui a gagné du temps précieux pour la communauté internationale dans la recherche et le développement de kits de test, vaccins et médicaments spécifiques. La Chine a accumulé un ensemble d'expériences de la prévention et du contrôle contre l'épidémie ainsi que celles du traitement des personnes infectées, offrant le « plan chinois » et les « prescriptions chinoises » à la communauté internationale pour les actions conjointes de prévention et de contrôle contre l'épidémie à l'échelle mondiale.

µLa Chine a suspendu immédiatement tous les voyages en groupe à l'étranger à la première heure et a installé un contrôle sévère de températures des passagers aux frontières avant qu'ils quittent la Chine. Malgré la lourde tâche anti-épidémique, la Chine fournit des assistances à la communauté internationale dans la mesure du possible, pour ne citer que la donation de 20 millions de dollars à l'OMS, l'envoi des groupes d'experts dans les pays où la situation épidémique sont très sévères, et la fourniture des matériels.

La Chine attache une grande importance à la coopération avec les pays africains, y compris Madagascar, dans la prévention et le contrôle de Covid-19. La Chine a fait successivement deux lots de kits de test et d'autres matériels médicaux sanitaires à l'Union Africaine. Le don de masques et de kits de test, offert par la Fondation Jack Ma et du groupe Alibaba, est déjà arrivé à Madagascar. Et la Chine va continuer à offrir des aides à la partie malagasy dans la mesure du possible. Attachant une grande importance au renforcement de la coopération avec le Ministère des Affaires étrangères, le Ministère de la Santé publique et d'autres autorités compétentes, l'Ambassade de Chine communique en temps opportun les informations sur la prévention et le contrôle de l'épidémie, et renforce la coordination d'actions avec la partie malagasy.

Elle appelle les ressortissants chinois à respecter strictement les règlements de prévention et de contrôle des autorités malagasy, comme l'obligation de confinement de 14 jours pour ceux qui arrivent à Madagascar. La mission médicale chinoise travaille côte à côte avec leurs collègues malagasy à l'hôpital Anosiala pour soutenir la prévention et le contrôle de l'épidémie. Il y a quelques jours, le CDC chinois a organisé une visioconférence entre les experts chinois et ceux de plus de 20 pays africains, y compris Madagascar, pour partager les expériences de la Chine dans le contrôle de l'épidémie et le traitement des patients. Des associations des ressortissants chinois et des entreprises chinoises ont donné des matériels médicaux et des produits de première nécessité à la partie malagasy par leurs propres moyens.

Le gouvernement chinois attache une grande importance à la protection de la santé et la sécurité des ressortissants malagasy en Chine, en particulier les étudiants malagasy. Nous avons fourni de l'assistance aux étudiants malagasy en Chine, tout comme la protection de nos propres enfants. Jusqu'à présent, les ressortissants malagasy en Chine sont tous en bon état et aucun n'est infecté de Covid-19. Cela reflète que la Chine assume non seulement sa responsabilité envers la vie et la santé de son propre peuple, mais aussi envers la sécurité sanitaire internationale.

La Chine et Madagascar sont les frères d'épreuve partagé et d'entraide amicale. En 2017, lorsqu'une épidémie de peste prennait de l'ampleur à Madagascar, le gouvernement chinois s'est précipité à fournir l'assistance en matériels médicaux et a envoyé des experts anti-épidémiques pour se battre côte à côte avec leurs homologues malagasy. Depuis la flambée de Covid-19, les dirigeants et les personnalités de tous les milieux malagasy ont adressé des lettres de sympathie aux dirigeants chinois pour soutenir la Chine dans cette lutte contre l'épidémie. Et nous en sommes profondément reconnaissants. Le virus n'a pas de frontières, et il est l'ennemi commun de l'humanité.

En cette période pénible, nous devons travailler ensemble pour surmonter les difficultés. Toute manière de politiser l'épidémie, d'étiqueter le virus et de stigmatiser un pays ne fera que saper l'unité et la coopération et empêcher les pays de combattre ensemble l'épidémie. L'unité et la coopération sont la meilleure méthode contre l'épidémie.

À l'heure actuelle, le Covid-19 a été maîtrisé avec succès en Chine, mais se propage à l'échelle mondiale et a touché plusieurs pays africains dont la Grande Île. La Chine est disposée à travailler avec Madagascar pour gagner cette bataille contre l'épidémie et bâtir la communauté de santé pour l'humanité.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.