Congo-Kinshasa: Le chef du groupe Codeco abattu par l'armée dans l'Ituri selon l'état-major

Ngudjolo Mapa est bel et bien mort. Le milicien, leader du groupe Codeco, a été abattu par les forces armées gouvernementales le 25 mars dernier en Ituri dans l'Est de la RDC. Le général Léon Richard Kasonga, porte-parole des FARDC, l'a confirmé ce vendredi au cours d'un point de presse tenu à l'état-major général.

Ngudjolo Mapa est tombé dans une embuscade avec une dizaine de ses lieutenants a annoncé le général Léon Richard Kasonga lors de ce point presse.

« Ngudjolo avait refusé de déposer les armes. Violant de ce fait la Constitution, et devenant l'ennemi public numéro un dans ce secteur-là. auteur de plusieurs violations des droits de l'Homme et des exactions à l'endroit de notre population, le 25 de ce mois, il vient d'être neutralisé de manière définitive... il n'était pas seul. Dix des ses éléments étaient avec lui. Eux aussi, ont été neutralisés ».

Plusieurs attaques contre des villages dans la province de l'Ituri ont été attribuées aux miliciens du Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) qui est notamment actif dans la région de Djugu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.