Cote d'Ivoire: Sensibilisation au Covid-19 - Emmanuel Essis met les leaders communautaires de Dabou sur le terrain

Le ministre auprès du Premier ministre chargé de la promotion de l'Investissement privé, Emmanuel Esmel Essis, a échangé le 27 mars avec des chefs traditionnels, associations de jeunesse, transporteurs, guides religieux, chefs de quartier et associations de femmes à la préfecture de Dabou. Cette rencontre s'est faite en présence du premier secrétaire général de la préfecture représentant le préfet de la région des Grands Ponts.

Le ministre Esmel Essis a invité ces leaders communautaires et d'associations à prendre d'assaut les villages, quartiers et même les campements de la commune pour sensibiliser les populations aux dangers du coronavirus. Il leur a demandé, dans leur approche, d'insister sur le respect strict des mesures arrêtées par la Conseil national de sécurité y compris les mesures additionnelles prises par le Conseil municipal de Dabou.

Pour le ministre Esmel Essis, seuls la sensibilisation et le respect des consignes peuvent permettre d'éviter la contamination et préserver les vies. C'est pour cette raison qu'il a exhorté à respecter toutes les instructions mises sur pied. « Même si la Côte d'Ivoire n'a pas encore enregistré son premier cas de décès, force est de reconnaître que le coronavirus est réel, donc faisons attention à tout ce que nous faisons et touchons », a-t-il insisté.

De plus, il a réitéré l'appel du gouvernement à rester confiné à la maison, « l'agent pathogène de la maladie ne se déplace pas seul mais avec l'homme qui le porte », a-t-il dit.

Le ministre chargé de la promotion de l'Investissement privé a insisté auprès des leaders communautaires afin qu'ils exigent des populations l'utilisation des gels désinfectants et du savon pour le lavage constant des mains. Il a aussi mentionné qu'elles doivent mettre fin au rassemblement de plus de 50 personnes.

Pour les aider dans cette tâche, il a mis à leur disposition un important lot de matériel. Il s'agit notamment de trente mini fûts adaptés, de trente seaux de recueillement des eaux usées, mille gels hydroalcooliques, 284 bidons de savon liquide, 1200 paquets de gants, 1000 paquets de cache-nez et aussi 80 sacs de riz de 5 kg.

Oustaz Abou Koné, président de la Cellule civilo-militaire (Ccm), au nom des responsables communautaire de Dabou, a traduit sa reconnaissance au Premier ministre et à Emmanuel Essis pour toutes les actions à l'endroit des populations. Toutefois, il a fait remarquer que dans la lutte contre le coronavirus, Dabou fait face à un manque criant de matériels et d'infrastructures.

Selon lui, la commune ne dispose que d'une salle de confinement équipée de seulement deux lits, un seul appareil de contrôle de température pour toutes les populations. Aussi, pour le maintien de l'ordre et le suivi du couvre-feu décrété par le Président de la République, il a affirmé que la gendarmerie de Dabou ne dispose d'aucun véhicule de liaison

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.