Tunisie: Covid-19 - Le ministère des Affaires Culturelles appelle les donateurs à s'engager dans le mécénat

Tunis — Les mesures préventives du nouveau coronavirus, Covid-19, -couvre-feu et confinement sanitaire-, ont condamné à l'arrêt la vie culturelle.

C'est à ce titre que le ministère des Affaires Culturelles a lancé un appel aux donateurs intéressés à s'engager dans des actions de mécénat en faveur des entreprises culturelles, des projets et/ou des œuvres culturelles et artistiques en leur offrant des avantages fiscaux.

Les mesures imposées par la nouvelle donne sanitaire ont eu "des répercussions négatives sur la situation matérielle des créateurs et de tous les acteurs culturels", lit-on dans un communiqué du ministère dont une copie est parvenue à la TAP.

Pour redynamiser la scène culturelle et accompagner les acteurs et intervenants du secteur, le ministère renouvelle son appel aux individus, institutions et particuliers intéressés à contribuer au « Fonds Relance Culture » (FRC) fraîchement créé.

L'engagement des donateurs en faveur du secteur leur permettra de bénéficier d'avantages fiscaux accordés en vertu de la loi sur le mécénat culturel.

Un compte postal dédié au FRC a été créé pour recevoir les contributions à ce Fonds à dotation mixte entre les secteurs privé et public (ccp: 1700 0000 0000 0020 2090).

Deux importants mécènes culturels en Tunisie ont déjà manifesté leur engagement en faveur du secteur indique le communiqué. La Fondation BIAT pour la Jeunesse a fait un don de 1 million de dinars et la Fondation Rambourg, à son tour, a contribué avec un montant de 200 mille dinars.

Ces versements serviront à collecter des fonds au profit des artistes, créateurs et acteurs culturels dans le pays.

Pour rappel, le mécénat culturel en Tunisie a été créé en vertu de la loi des finances complémentaire de 2014. Il permet aux donateurs en faveur des entreprises culturelles, des projets et des œuvres culturels et artistiques, la soustraction totale des montants de leurs dons de la base de l'impôt sur les revenus des personnes physiques et morales aux créateurs et divers acteurs culturels.

Pour entreprendre une action de mécénat, la première étape consiste en la signature d'une convention de financement entre le donateur et le créateur ou entre le donateur et le directeur de l'institution culturelle ou entre le donateur et le responsable du projet culturel.

Une fois l'accord conclu, intervient en seconde étape, l'approbation du ministère des Affaires culturelles. Ce dernier leur remettra un certificat prouvant la vocation culturelle du projet proposé.

Le mécénat pourra ainsi être mis en place entre le donateur ou la partie donatrice et le créateur ou l'institution culturelle partenaire. Lors de la déclaration annuelle des impôts, la partie mécène est tenue d'indiquer le montant s'inscrivant dans le cadre du mécénat culturel attribué et la personne ou l'institution bénéficiaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.