Cote d'Ivoire: Coronavirus / Recherche d'un remède - Les tradipraticiens en renfort

Les médecines moderne et traditionnelle s'unissent pour booster les recherches sur le Covid-19 en Côte d'Ivoire. Pour marquer leur entière collaboration dans cette lutte, les praticiens de médecine traditionnelle ont procédé à la remise d'une liste de produits naturels, issus de leurs recherches, susceptibles de repousser le virus.

Joseph Aka, directeur de cabinet du ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique a réceptionné cette liste, le 27 mars à l'Institut National de Santé Publique (Insp), à Adjamé. Une rencontre initiée par le ministère de la santé en vue d'associer les acteurs de la médecine traditionnelle dans la lutte contre le Covid-19, a servi de cadre à la remise.

Une liste tenue secrète

C'est à Dr Kaboré Linda, marraine des tradipraticiens de Côte d'Ivoire qu'est revenu l'honneur de remettre le précieux document, dont elle n'a pas manqué de souligner le caractère confidentiel. Une précaution visant, selon elle, à éviter toute spéculation et surtout la ruée vers certaines plantes comme cela a été récemment observé avec les feuilles de Neem.

Cependant, elle a expliqué qu'il s'agit de plantes disponibles dans la nature, de décoctions et de formules. «Chaque plante comporte des indications telles que le nom scientifique, la composition chimique, l'activité pharmacologique, la localisation géographique...». Elle a ajouté qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive, mais susceptible d'enregistrer de nouvelles entrées.

Selon le Pr Armand Koffi, maître de conférences à l'Ufr de science pharmaceutique et biologie de l'Université de Cocody, ces découvertes devraient rapidement être valorisées pour aboutir à la fabrication de remèdes dans les meilleurs délais. Mais avant, précise-t-il, elles feront nécessairement l'objet d'analyses pharmaceutiques préalables. Il s'agit notamment des évaluations, des essais cliniques et de l'amélioration des formules proposées. «Mais nous irons vite, car nous sommes en guerre», a-t-il assuré.

La combinaison des efforts

Le geste a été salué à sa juste valeur par le repésentant du ministre de la Santé, Pr Armand Koffi. Qui a rappelé que la survenue du Covid-19 a engagé la planète entière dans une guerre sanitaire. D'où l'importance de la mise en commun de toutes les intelligences pour repousser le coronavirus, tel que souhaité par son mandant, le Dr Aka Aouélé, ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique.

Il a par conséquent appelé les tradipraticiens à prendre toute leur place dans ce combat. «L'Afrique, à travers sa tradition multiséculaire, détient un savoir-faire empirique en termes de médecine traditionnelle. Les tradipraticiens peuvent être d'un précieux recours au moment où nous cherchons des solutions pour apporter le soulagement, voire la guérison aux personnes testées positif au Covid-19 en Côte d'Ivoire. Ils partageront leur compréhension du phénomène ainsi que leurs solutions dans la prise en charge des malades », a-t-il fait comprendre.

Il a par ailleurs exhorté les tradipraticiens à référer tout cas suspect au niveau des centres de santé. Au nom de ses pairs, Dr Kroa Ehoulé, directeur-coordonnateur du Programme national de promotion de la médecine traditionnelle (Pnpmt) a donné des assurances. «Les tradipraticiens s'engagent à s'investir sans réserve dans la lutte contre le coronavirus aux côtés du gouvernement ivoirien», a-t-il promis. Notons que 6500 praticiens de médecine traditionnelle ont été répertoriés en Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.