Cote d'Ivoire: Lutte contre le coronavirus/Aka Aouélé - "Que la chloroquine soit réservée aux cas graves"

La chloroquine pour les cas graves...

Hier, au ministère de l'Intérieur, s'est tenue la conférence de presse journalière sur la maladie à Coronavirus, en présence des ministres Eugène Aka Aouélé en charge de la Santé et de l'Hygiène publique, Souleymane Diarrassouba chargé du Commerce et de l'Industrie.

Ouvrant cette rencontre avec la presse, le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé, a invité le corps médical a né pas prescrire la chloroquine pour les cas simple. L'objectif étant de les réserver pour les cas graves, afin de donner plus de chance aux patients qui se trouveront dans une situation critique. « Dans les cas simple, l'utilisation de la chloroquine et de l'hydroxy-chloroquine, l'antibiothérapie est non-recommandée », a-t-t-il souligné.

Eugène Aka Aouélé a rappelé que les cas simples continueront d'être pris en charge dans le cadre d'un confinement à domicile et les cas graves dans des unités de soins intensifs.

Relativement aux cas supposés ou éventuellement avérés de sévices corporels du fait des agents des forces de l'ordre chargés de faire appliquer le couvre-feu, Youssouf Kouyaté, Dg de la police nationale, a indiqué que « les hommes ont reçu des consignes claires et savent qu'ils seront poursuivis s'ils ne les respectent pas ».

Il a aussi fait savoir que les 86 personnes arrêtées pour violation du couvre-feu seront déférées. Youssouf Kouyaté a ajouté que ses éléments ont assisté deux personnes, mis deux véhicules en fourrière et déplacé un mort - de cause naturelle - dans une morgue.

Des produits de première nécessité disponibles pour les quatre à six prochains mois.

C'est par la voix de Benjamin Effoli, directeur de Cabinet, que le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a tenu a précisé que la mesure d'interdiction des déplacements entre le Grand Abidjan et l'intérieur du pays n'empêchera pas la continuité des activités au niveau des biens et services nécessaires. Il a expliqué que les agents notamment de santé, des services de dépannage de la Compagnie ivoirienne d'électricité (Cie), de la Société de distribution d'eau de Côte d'Ivoire (Sodeci) pourront se déplacer hors du périmètre du Grand Abidajn.

Pour ce faire, ils devront prouver leur appartenance aux différents services exemptés. Le directeur de Cabinet a ajouté que tout autre déplacement devra faire l'objet d'autorisation préalable - gratuitement délivrée - par le ministère de l'Intérieur, des laissez-passer. Cette mesure permet ainsi la continuité de l'approvisionnement de la ville d'Abidjan et denrées alimentaires notamment.

Pour sa part, le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba a déclaré la Côte d'Ivoire dispose de stocks de produits de première nécessité pour les quatre à six mois à venir. En plus, des commandes ont été passées pour ce mois d'avril pour renforcer ce stock. Il a aussi indiqué que l'ensemble des acteurs du commerce s'est engagé à accompagner les actions de gouvernements.

À l'en croire, les commerçants se sont engagés à approvisionner régulièrement la ville d'Abidjan. Au dire du ministre, ils ont aussi été invités à extirper de leurs rangs « les intermédiaires véreux qui profitent de la situation pour en rajouter aux souffrances des populations ».

Souleymane Diarrassouba a également appelé les différents acteurs à continuer le travail et à créer de la valeur. Et que le plan de riposte prévu par le gouvernement apportera un soutien substantiel aux acteurs économiques, surtout aux petites et moyennes entreprises (Pme) et le secteur informel.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.