Burkina Faso: Lutte contre le Covid-19 - l'Adhis offre une trentaine de lave-mains aux habitants de Zogona

Le Burkina Faso traverse, comme la plupart des pays au monde, une crise sanitaire sans précédent due à la pandémie du coronavirus. Cette maladie, découverte en décembre 2019 en Chine, touche aujourd'hui plusieurs continents. Se laver régulièrement les mains au savon fais partie des consignes à suivre pour éviter la contagion. C'est donc dans l'optique de réduire un "tant soit peu" la propagation du covid-19 au Burkina Faso, que l'Adhis a procédé à ce don, explique son président, Aziz Amoussa.

«Notre pays est le plus touché de l'Afrique subsaharienne avec une centaine de contaminés et plusieurs décès déjà enregistrés [180 cas confirmés à la date du vendredi 27 mars 2020, Ndlr]. Nous offrons alors ces lave-mains comme contribution à la lutte contre ce mal. Les bénéficiaires sont des cibles de notre quartier Zogona. Cette action est sans doute une goutte d'eau dans la mer. Mais si chacun de nous peut contribuer ne serait-ce qu'en respectant les consignes, le virus sera rapidement maîtrisé», a déclaré le président.

C'est grâce à la volonté de nombreuses personnes selon lui, que ces lave-mains au nombre de 30 et dont la valeur s'élève à près de 600 000 FCFA, ont été collectés. Dame Asseto Koanda, vendeuse de condiments dans le quartier et bénéficiaire, a exprimé sa gratitude aux donateurs et formulé des souhaits à leur l'endroit. «Je suis émue ce soir. Je ne m'attendais vraiment pas à ce don. Ma prière est que Dieu éloigne le coronavirus de nos frontières et du monde entier. Puisse-t-il aussi bénir nos donateurs et leur donner longue vie afin qu'ils puissent toujours venir en aide à ceux qui sont dans le besoin», a-t-elle souhaité.

En rappel, l'Adhis est une association à but non lucratif et apolitique. Elle a été portée sur les fonts baptismaux il y a deux ans. À en croire les explications de Aziz Amoussa, l'association est un rassemblement de jeunes du quartier Zogona, qui ont décidé de prendre leur avenir en main.

En deux ans, l'Adhis a déjà mené plusieurs activités. Il s'agit, entre autres, de la réalisation de travaux dans des écoles primaires et d'opérations de don de sang.

Étant une association qui promeut le développement humain, des formations au profit des jeunes et des femmes ont été organisées notamment dans le domaine de la fabrication du savon, de l'agriculture et le civisme.

L'Adhis et sa cinquantaine de membres joignent leur voix à celle de leur président d'honneur, Thierry Hot, pour inviter la population à respecter tous les gestes barrières édictés par l'Organisation mondiale de la santé et à se soumettre à toutes les mesures et consignes formulées par le gouvernement.

Il s'agit donc de se laver régulièrement les mains avec du savon ; se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique ; tenir une distance d'au moins 1 mètre entre nous ; respecter le couvre-feu de 19h à 5h du matin, respecter la mise en quarantaine des villes touchées par le Covid-19.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.