Cote d'Ivoire: Restriction des déplacements/Vagondo Diomandé - "Les déplacements à l'intérieur du Grand Abidjan ne sont pas interdits"

La décision est désormais claire et précise : les déplacements des personnes entre le Grand Abidjan et les villes de l'intérieur de la Côte d'Ivoire sont désormais interdits. Et ce, à compter du lundi 30 mars.

A déclaré en conférence de presse, le 26 mars, dans les locaux de son département au Plateau, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Vagondo Diomandé. A l'en croire, les populations ivoiriennes prennent de plus en plus conscience de la gravité de la situation, et « les comportements changent ».

Pour autant, les mesures de restriction ne seront pas levées, bien au contraire, elles doivent être renforcées pour faire barrière à la propagation de la pandémie. « Les mesures visant à arrêter la propagation de l'épidémie vont être renforcées. C'est pourquoi, celle interdisant les déplacements des personnes entre le Grand Abidjan et l'intérieur du pays entrera effectivement en vigueur à partir du dimanche 29 mars à minuit, afin de permettre aux populations de prendre leurs dispositions. Le Grand Abidjan étant constitué du district d'Abidjan et des localités de Grand-Bassam, Bonoua, Assinie, Dabou, Azaguié, et la limite nord étant le PK 30 sur l'autoroute du nord », a annoncé Vagondo Diomandé.

Il a insisté sur le fait que cette mesure ne concerne que les personnes et que « le transport de marchandises sur toute l'étendue du territoire national n'est pas concerné, tout comme les déplacements de personnes à l'intérieur du Grand Abidjan ». Vagondo Diomandé a aussi mis en garde les forces de l'ordre contre toute dérive pendant l'application du couvre-feu.

Cet isolement donc d'Abidjan, dès lundi, fait suite aux statistiques sur la propagation de la pandémie. Des données sur lesquelles le ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, Aka Aouélé, est revenu.

En effet, il a annoncé qu'à la date du 26 mars, la Côte d'Ivoire comptait au total 96 cas confirmés, 16 nouveaux cas ayant été enregistrés le 26 mars. Aussi, a-t-il précisé que « tous ces nouveaux cas sont des formes légères et que 97% des 96 cas confirmés sont à Abidjan ». Et d'ajouter que : « la recherche des proches et contacts des cas confirmés se poursuit de façon continue par l'équipe de suivi des contacts mise en place à cet effet ».

La capitale économique est donc l'épicentre de la pandémie en Côte d'Ivoire. C'est d'ailleurs ce qui justifie la mesure visant au confinement afin de limiter les risques de propagation dans le reste du pays. Quant à la capacité de la Côte d'Ivoire à faire face sur le plan sanitaire, le patron de la santé a été pour le moins rassurant.

« En matière de dépistage, la Côte d'Ivoire en a largement les moyens. Une quantité importante de tests ont été réceptionnés aujourd'hui (le 26 mars Ndlr). En outre, une commande de 20 000 kits a été passée. Aussi, des sites seront-ils aménagés incessamment pour des tests rapides à Abidjan et à Bouaké. Les tests sont uniquement moléculaires », a-t-il informé.

Le ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation, Sidiki Diakité, a quant à lui appelé les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières de toutes les régions de la Côte d'Ivoire à apporter leurs contributions en servant notamment de relais auprès de leurs différentes communautés à l'action et aux mesures gouvernementales prises pour endiguer la propagation du Covid-19.

« Nous devons être tous engagés afin d'arriver ensemble à vaincre cette maladie. Et pour ce faire, nous devons tous lutter contre l'indiscipline, qui est en réalité notre premier ennemi. Chacun doit privilégier le sacrifice et les obligations au détriment des droits », a-t-il appelé.

Abondant dans le même sens que lui, le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Tiémoko Touré, a appelé la presse à être unie en ce moment de crise, afin de gagner la guerre contre le Covid-19

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.