Angola: Le MAPTESS recommande des plans renouvelables dans les institutions gouvernementales

Luanda — Le ministère de l'Administration publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MAPTESS) a demandé vendredi aux organismes publics d'adopter des plans de rotation du personnel pour assurer leur fonctionnement normal.

Selon un décret exécutif parvenu à l'Angop, les départements ministériels, les gouvernorats provinciaux, les administrations municipales, communales et des districts urbains doivent créer le mode de travail intermittent d'un jour ou d'une semaine, suivi d'une suspension pour une période égale, dans le cadre de des mesures d'exception temporaires pour prévenir et contrôler la propagation de la pandémie du COVID-19.

Il ajoute que les plans de rotation du personnel peuvent être adaptés par les chefs des départements ministériels, les gouverneurs provinciaux et les administrateurs, en tenant compte de la nature et des spécificités de ces organismes.

Le document oriente également la création de conditions de sécurité et de mobilité du personnel, à travers l'accréditation, pendant la durée de l'état d'urgence.

À titre préventif contre le COVID-19, le Président de la République, João Lourenço, a décrété l'état d'urgence nationale, en vigueur depuis vendredi à minuit.

En effet, la circulation et la permanence des personnes sur la voie publique sont interdites pendant les 15 prochains jours, et les citoyens doivent rester dans leurs maisons, dans le cadre de mesures visant à contenir la propagation de la pandémie du COVID-19.

Exceptionnellement, les citoyens pourront jouir du droit de circuler dans des situations de déplacement urgent pour acheter des biens et services essentiels.

Dans la liste des exceptions figurent également les situations dans lesquelles le citoyen exerce une activité professionnelle dans des institutions en activité pendant la durée de l'état d'urgence.

À ce jour, le pays a enregistré quatre cas positifs, tous impliquant des citoyens angolais en provenance du Portugal, les 17 et 18 de ce mois. 526 personnes sont en quarantaine obligatoire.

Dans le monde, plus de 400 000 personnes sont infectées par la pandémie, qui a déjà causé plus de 20 000 décès, l'Italie étant en tête du nombre de décès, suivie de la Chine et de l'Espagne.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.