Afrique Centrale: L'Angola reçoit un deuxième lot de bétail du Tchad

Luanda — L'Angola a reçu vendredi un deuxième lot de bovins originaires du Tchad, dans le cadre du programme de repeuplement du plateau de Camabatela, qui couvre les provinces de Cuanza Norte, Malanje et Uíge.

Selon le directeur des services vétérinaires du ministère de l'Agriculture et de la Pêche, Ditutala Lucas Simão, ce deuxième lot comprend 1167 têtes, qui sont mises en quarantaine dans la localité de Quiminha, d'où elles partiront pour leur destination finale, après un dépistage complet.

Le premier lot, de 1 200 bovins, est arrivé à Luanda le 15 de ce mois, date du début d'une opération qui culminera à 75 000 têtes, que les autorités angolaises espèrent recevoir dans les huit prochaines années.

Le gouvernement angolais a mis en place un programme qui prévoit, jusqu'en 2025, de rendre le plateau de Camabatela autosuffisant pour l'élevage de bovins et la production de viande à grande échelle.

Selon le plan, il est prévu que d'ici 2022, 60 000 animaux arriveront sur le plateau de Camabatela pour augmenter l'approvisionnement en viande produite dans le pays.

Un autre objectif de l'importation de ces animaux est de remplacer progressivement les importations de viande, un processus qui coûte à l'État environ 350 millions de dollars par an.

Avec une superficie équivalente à 12 000 terrains de football, le plateau de Camabatela rassemble des conditions climatiques propices au développement de l'agro-élevage, de l'élevage bovin et de l'élevage de petits ruminants.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.