Burkina Faso: Don de matériel médical chinois au pays - La caverne d'Alibaba

Le samedi 28 mars 2020, l'ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso et les autorités burkinabè, représentées par le Secrétaire général du ministère de la Santé et le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, ont réceptionné le don de matériel médical de la Fondation Jack Ma destiné au Burkina Faso. Ce geste entre dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19.

«Ce virus est un ennemi invisible et féroce pour toute l'humanité. La coopération, l'entraide ou la solidarité sont les seules solutions pour sortir de la crise». C'est à la suite de ces mots que Jack Ma, fondateur du géant chinois Alibaba, a annoncé, le 17 mars dernier, son intention d'apporter son soutien matériel à l'ensemble des 54 pays d'Afrique afin qu'ils puissent apporter une réponse efficace à la pandémie du nouveau coronavirus. Une semaine après, soit le samedi 28 mars 2020, c'est un vol spécial d'un cargo de la compagnie Ethiopian Airline qui est arrivé à l'aéroport international de Ouagadougou dans la matinée avec à son bord un important lot de matériels médicaux composé principalement de 100 000 masques, 20 000 kits de test réactif, de 1 000 combinaisons de protection à usage médical et d'écrans faciaux offerts par la fondation Jack Ma. L'Ambassadeur de la République populaire de Chine au Burkina Faso, S.E.M. Li Jian, y a effectué le déplacement pour témoigner de la réception officielle de ce matériel au ministère de la Santé.

Selon lui, le fondateur d'Alibaba a démontré sa responsabilité sociale à l'échelle mondiale, notamment après l'apparition de la pandémie, du Covid-19 en mobilisant toutes les ressources nécessaires pour venir en aide aux pays victimes de cette pandémie, particulièrement ceux d'Afrique. Toutefois, assure-t-il, ce geste n'est que le début d'une série d'actions de solidarité de la Chine envers ses amis burkinabè.

«La contribution de Jack Ma constitue une part dans la panoplie des engagements que la Chine s'est fixé dans le cadre du soutien dans la lutte contre cette crise humanitaire. Notre appui va se poursuivre, notre engagement va continuer à se concrétiser dans les semaines à venir sous diverses formes, malgré l'arrêt des vols et les besoins urgents de matériel à l'échelle mondial», a-t-il affirmé. Par ailleurs, il a félicité le Burkina Faso pour ses efforts de coordination qui ont permis l'acheminement de ces matériels médicaux dans le meilleur délai avant de conclure : «Je suis convaincu qu'avec le sacrifice, l'abnégation et le professionnalisme des agents de santé du Burkina Faso, avec le soutien volontaire et la discipline de tous les citoyens burkinabè, avec les mesures responsables, appréciables et évolutives prises par les autorités, avec l'appui de tous les acteurs et partenaires nationaux et internationaux, nos chers amis burkinabè vont finalement venir à bout de ce fléau et restaurer la santé et le vivre-ensemble harmonieux, paisible et solidaire.»

En retour, le ministère de la Santé, par la voix de son secrétaire général, le Dr Wilfried Ouédraogo, a exprimé sa reconnaissance pour ce geste d'amitié et de solidarité qui va permettre à leurs services de renforcer leurs actions et assurer une continuité dans l'approvisionnement et la disponibilité des équipements. Il précise que le lot d'équipements sera remis à la coordination nationale de riposte à la pandémie du Covid-19.

A sa suite, c'est le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Seydou Sinka, qui a salué ce geste amical. Pour lui, «ce don est le fruit d'une bonne coopération entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso». Il a par ailleurs souhaité que cet équipement contribue fortement à endiguer la propagation du Covid-19 au Burkina Faso.

Pour terminer, l'Ambassadeur Li Jian a lancé : «Jia You Bujina», ce qui signifie «Bon courage, Burkina Faso», en chinois

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.