Cote d'Ivoire: Covid-19/Fabrication de la chloroquine au Vitib - Patrick Achi et Aka Aouélé réaffirment la volonté du gouvernement

Dans une nouvelle newsletter parue ce dimanche 29 mars, le Village des technologies de l'information et des biotechnologies (VITIB) situé à Grand-Bassam se félicite de la prompte réaction du gouvernement qui a organisé une réunion de crise au sujet des capacités de production de la chloroquine et de l'Azithromicyn. Une réunion suivie de la visite sur le terrain du Dr Assane Coulibaly, Directeur général de l'Autorité ivoirienne de régulation pharmaceutique (AIRP), qui a pu inspecter les sites et confirmer de visu, selon la lettre du Vitib, le niveau de préparation desdites entreprises, et leur stocks véritables de matière première. Ci-après, l'intégralité de la lettre du Vitib:

"Le Gouvernement de la Côte d'Ivoire a réagi en un temps record, à la toute dernière information de VITIB SA, indiquant la présence en son sein, d'entreprises pharmaceutiques susceptibles d'apporter une contribution à la lutte contre le Corona Virus (COVID19). C'est dire toute l'énergie et l'attention que déploie le Gouvernement Ivoirien, et plus particulièrement le ministre Eugène Aka Aouélé, tête de pont de l'action concertée du Gouvernement dans ce dossier.

Ce qui s'est passé dans les heures qui ont suivi cette publication, et les différentes relances faites par divers organes de presse, fut un véritable film d'action, dira Philippe Pango, Directeur Général du VITIB. Ces dernières vingt-quatre heures, poursuit-il, démontrent clairement que le Gouvernement explore, de manière méticuleuse, toute action susceptible de gagner la lutte contre le COVID19, une lutte de tous les instants, qui requiert un effort à tous les niveaux de l'appareil de l'État, et une réactivité des plus incisives.

Il importe de mentionner que le ministère de la Santé et de l'hygiène publique avait déjà ces entreprises sous son radar. L'information à peine diffusée, qu'une véritable réunion de crise fut organisée, réunissant en sus des responsables du VITIB et des entreprises pharmaceutiques concernées, M. Patrick ACHI, Secrétaire Général de la Présidence de la République, et M. Eugène Aka AOUELE, ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique. Les entreprises pharmaceutiques agréées au VITIB ont pu réitérer leur désir profond d'accompagner le Gouvernement Ivoirien dans sa lutte contre le COVID19, et confirmer leurs capacités réelles de production.

Et ce n'est pas tout. Parallèlement à cette rencontre, Dr Assane Coulibaly, Directeur Général de l'Autorité Ivoirienne de Régulation Pharmaceutique (AIRP), se déplaçait en personne au VITIB, afin d'inspecter les sites et confirmer de visu le niveau de préparation desdites entreprises, et leur stocks véritables de matière première. In fine, le Gouvernement a vivement réaffirmé son intention de prendre toutes les dispositions, afin de faire usage de toutes les capacités de production présentes sur le territoire national, dans le cadre de la lutte contre le COVID19.

La cerise sur le gâteau est venue de l'une des entreprises pharmaceutiques agréées au VITIB qui, séance tenante, a annoncé son intention de faire don de cinq mille (5000) kits de dépistage du COVID19, à l'État ivoirien.Au sortir de cette rencontre, le Directeur Général de VITIB SA, le Dr Philippe Pango, s'est ainsi exprimé : « Nous sommes aujourd'hui témoin de la réactivité du Gouvernement et des efforts inlassables déployés par l'appareil de l'État au grand complet ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.