Madagascar: Circulation des journalistes - « Pas besoin d'autorisation spéciale »

Des journalistes continuent à se plaindre auprès de leur ordre professionnel après les agissements de certains éléments des forces de l'ordre en poste auprès des barrages routiers dans Tana. Dans certains cas, on ne les laisse pas passer.

Ce fut par exemple le cas de journalistes d'un quotidien de la capitale, qui ont du retourner à leur bureau pour y passer la nuit, après avoir été refoulés par des forces de l'ordre. L'Ordre professionnel des journalistes a beau tirer la sonnette d'alarme, mais on fait la sourde oreille auprès de certains barrages.

Hier, dans l'émission « Don-dresaka » de la chaîne TV Plus, le Général Reribake Jeannot, Directeur général de l'Agence des transports terrestres, a encore une fois rappelé que les journalistes n'ont pas besoin d'autorisation spéciale pour leurs déplacements professionnels. En ce qui concerne les techniciens des organes de presse, le Centre de commandement opérationnel COVID-19 se concerte sur leur cas.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.