Cameroun: Est - Six cas suspects, aucun malade

Le gouverneur de la région, Grégoire Mvongo a présidé une réunion d'évaluation des mesures pour endiguer la pandémie de Covid-19 hier à Bertoua.

Pour le moment, aucun cas de patient atteint de coronavirus n'a été déclaré dans la région de l'Est. Sur les six cas suspects enregistrés, tous se sont révélés négatifs. Mais au lendemain du train des mesures prises pour contrer la pandémie, l'évolution de la maladie au plan national est préoccupante. On est passé du premier cas le 6 mars à 75 au 25 mars 2020. Autant dire que la marge de progression est inquiétante, comme l'a relevé le gouverneur de l'Est, jeudi dernier, à l'entame d'une réunion restreinte qu'il présidait en présence des acteurs clés. Il s'est donc agi pour l'Est de faire le point de la mise en application des mesures gouvernementales. Grégoire Mvongo a d'emblée relevé que c'est une affaire de tous et de chacun.

D'après Anicet Désiré Mintop, l'enjeu national est de tout faire pour ne pas basculer dans le cas communautaire. Le système de gestion des incidents demande une forte participation communautaire. Trois équipes d'intervention rapide sont en place. Une surveillance sanitaire déjà opérationnelle le long des frontières. Un centre d'écoute est en cours d'installation à la délégation régionale de la santé. La délégation régionale du commerce veille aussi pour qu'il n'y ait pas de crise alimentaire.

Par ailleurs, les autorités déconseillent l'auto médication. Davantage d'implication est attendu des communes, pour aider à accompagner les initiatives, par les sensibilisations dans le village. Dans les agences de voyages, il faut généraliser l'utilisation des thermo flashs. Des groupes de travail dans les quartiers seront créés pour sensibiliser et renseigner au plus près. «L'évolution des chiffres donne l'inquiétude. C'est une affaire à nous tous. Mettons-nous au travail », prescrit le gouverneur de l'Est, qui a insisté sur le fait, entre autres, de limiter les contacts.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.