Sénégal: Guéri du covid-19 après une semaine de traitement à diamniadio - Moustapha Guirassy invite à plus de discipline dans le respect des règles érigées

L'ancien ministre de la Communication sous le régime libéral de Me Abdoulaye Wade qui était diagnostiqué positif au nouveau coronavirus a quitté hier, dimanche 29 mars, le centre de traitement de Diamniadio où il était hospitalisé.

Moustapha Mamba Guirassy a annoncé lui-même sa guérison dans une vidéo publiée sur sa page Facebook quelques heures après la lecture du communiqué n°28 du ministère de la santé portant sur l'état de cette pandémie au Sénégal dans lequel le ministre Abdoulaye Diouf Sarr annonçait sans donner plus de détails que «9 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris».

Premier homme politique sénégalais à être diagnostiqué positif au nouveau coronavirus (Covid-19), il y a de cela une dizaine de jours, l'ancien ministre de la Communication sous le régime libéral de Me Abdoulaye Wade, a quitté hier, dimanche 29 mars, le centre de traitement de Diamniadio où il était hospitalisé depuis une semaine pour rentrer chez lui.

Député de cette treizième législature, Moustapha Mamba Guirassy a annoncé lui-même la nouvelle de sa guérison dans une vidéo publiée sur sa page Facebook quelques heures après la lecture du communiqué n°28 du ministère de la Santé portant sur l'état de cette pandémie au Sénégal et dans lequel le ministre Abdoulaye Diouf Sarr annonçait sans donner plus de détails que «9 patients ont été testés négatifs et déclarés guéris». Dans cette publication, l'ancien maire de Kédougou a tenu d'emblée à rassurer tous ses amis sur son état de santé en disant : «je vais bien et, aujourd'hui, je suis autorisé à sortir de l'hôpital».

Adressant ses remerciements à l'endroit de ses amis pour les «chaleureux témoignages de soutien», les «intenses prières» et les «vœux de prompt rétablissement dans ces moments difficiles», lesquels constituent selon lui un «déferlement de témoignages empreint d'une profonde humanité qui a su rompre mon isolement et m'a fortifié pour vaincre cette maladie», Moustapha Mamba Guirassy n'a pas mis de temps pour engager encore les Sénégalais dans la lutte contre la pandémie du coronavirus. En effet, selon lui, « le combat contre le Covid-19 continue» et «Il ne sert à rien de faire peur». Poursuivant son propos, l'ancien ministre de la Communication d'appeler ainsi les Sénégalais à plus de rigueur et de discipline dans le respect des règles érigées par les institutions. «Soyons tout simplement responsables en nous conformant aux règles d'auto-confinement et aux recommandations sanitaires d'hygiène.

Profitons de ce temps inhabituel pour méditer sur le cours des événements. Nous avons là une belle opportunité de redresser la pente raide sur laquelle s'était engagée notre humanité», a-t-il lancé avant d'ajouter. «Aux autorités, je suggère d'anticiper la réflexion sur la sortie de crise. Au moment où certaines forces sont mobilisées pour combattre le Covid-19, d'autres devraient être dédiées à mener la réflexion sur les impacts économiques et les actions à mettre en œuvre pour amortir le choc d'une crise économique et sociale consécutive».

Dans ce message, Moustapha Mamba Guirassy a également remercié les autorités religieuses du pays pour les oraisons organisées dans tout le pays pour demander Pardon et miséricorde au Seigneur ainsi que ses compatriotes de Kedougou. Il a salué par ailleurs les initiatives du chef de l'Etat, allant dans le sens de la mobilisation de toutes les forces vives de la Nation pour soutenir les malades du Covid-19 et protéger les citoyens. A l'endroit des autorités sanitaires et du ministre de la Santé, il a observé qu'ils ont droit à «un vibrant hommage». «Le personnel soignant a été exceptionnel et mérite encore une fois de la part des autorités et des Sénégalais le plus grand respect et un soutien absolu tant dans l'amélioration de leurs conditions de travail que dans la valorisation de leur mission sacerdotique en ces moments d'adversité».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.