Cameroun: FC Sion - Alexandre Song compte saisir la FIFA après son licenciement

Le monde est tombé sur la tête d'Alexandre Song. La semaine dernière, l'international camerounais et 8 autres coéquipiers ont été licenciés par le FC Sion pour n'avoir pas accepté le chômage partiel. Quelques jours cette situation étrange dû au Coronavirus, l'ancien joueur du FC Barcelone rompt avec le silence et affirme qu'il va défendre ses droits.

Reçu sur RMC hier, Song avoue qu'il n'a commis aucune faute professionnelle. Du coup, il compte porter cette affaire devant les juridictions compétentes.

« Je n'ai fait aucune faute professionnelle. Tous les clubs échangent avec leurs joueurs pour trouver des solutions. On ne comprend pas ce qui s'est passé. Personne n'arrive à comprendre... Mon avocat va s'en occuper, c'est parti à la FIFA. On va défendre nos droits », a-t-il déclaré.

Avant de revenir en détails sur les faits : « On a joué un match amical vendredi (20 mars) et on était censés rencontré le président lundi, puis mardi. On n'avait pas de nouvelles. On a reçu un message WhatsApp mardi après-midi pour nous dire que chacun devrait signer un papier nous disant qu'on nous baissait le salaire, qu'on allait nous payer environs 12000 euros. On devait renvoyer le papier le lendemain vers 12h. On a reçu ce document sans explications. Je suis footballeur, ce n'est pas mon travail. Il y a des gens pour vérifier ça. On ne pouvait pas le signer, on n'a pas eu de discussions. Tous les clubs discutent aujourd'hui. Notre capitaine n'était au courant de rien. On a décidé tous ensemble de ne pas signer ce document. On voulait discuter ».

Notons qu'Alexandre Song a rejoint le FC Sion en 2018.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.