Cameroun: Crise anglophone - Les séparatistes tuent 04 conseillers municipaux et des militaires

Week-end sanglant dans la région du Nord-Ouest Cameroun où la crise anglophone fait rage depuis plusieurs années, avec des milliers de morts.

Ce week-end, des combattants sécessionnistes anglophones ont attaqué un cortège qui rentrait à Bamenda la capitale régionale du Nord-Ouest.

L'attaque a eu lieu à Oku, dans le département du Bui où les conseillers municipaux que sécurisaient les militaires, rentraient de l'installation de l'exécutif municipal de Bui.

Le bilan est tragique. L'on parle d'une dizaine de morts dont quatre conseillers municipaux, ainsi que des militaires.

Dans la région du Sud-Ouest voisine, Camer.be s'est fait dire par des sources locales que l'Armée camerounaise, a neutralisé plus de 50 combattants sécessionnistes.

Les circonstances de cette attaque foudroyante des miliciens séparatistes sur un cortège comprenant des conseillers municipaux et des militaires, ne nous ont pas été déclinées.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.