Cameroun: Covid-19, Doléances du MPDR - Urgence de mesures d'accompagnement pour les TAXIS

Le président du Mouvement Populaire Pour le Dialogue et la Réconciliation (MPDR), Pr SHANDA TONME a adressé une correspondance à Monsieur Jean Ernest NGALLE BIBEHE, Ministre des Transports- Cameroun dans laquelle, il souhaite dans le cadre de la lutte et la sensibilisation contre le Covid-19 que des mesures d'accompagnement soient prises pour les taxis.

Dans sa lettre parvenue à notre rédaction ce 30 mars 2020, le Président, Médiateur Universel estime que "Quelque chose doit être fait, pour les accompagner(Les Taximen, Ndlr). Parmi les tas de papiers exigés, on pourrait en supprimer au moins deux, ou alors revoir plus largement le prix du carburant à la pompe, pour faire mieux encore."

Camer.be vous invite à lire la lettre du MPDR adressée au ministre des transports

Monsieur le Ministre,

Nous sommes un Mouvement citoyen fermement attaché à l'esprit de rassemblement, de tolérance, de pardon et de réconciliation dans notre pays. Ce n'est pas encore acquis, tant l'esprit d'intolérance, de haine et de jalousie gratuite prédomine dans nos mentalités. Mais en dépit de tout le désespoir, nous restons engagés et déterminés, en étant convaincus que vous êtes, les autres, et tout le monde, sans coloration politique quelconque, résolument dans le même train de l'espoir.

Monsieur le Ministre,

Nous vous saisissons dans une presque précipitation, pour une énième doléance, pour prendre en compte une situation concrète, au-delà et par-delà toutes les considérations partisanes. En effet la crise qu'entraîne la pandémie du COVI 19 va tout simplement ruiner, finir certaines corporations. Tout le monde est touché certes, mais le cas des TAXIS est à part, avec l'imposition du nombre strict des passagers. Quelque chose doit être fait, pour les accompagner. Parmi les tas de papiers exigés, on pourrait en supprimer au moins deux, ou alors revoir plus largement le prix du carburant à la pompe, pour faire mieux encore.

Le TAXI qui est obligé aujourd'hui de prendre seulement quatre clients, en prenait jusqu'à sept, avec la tolérance des autorités conscientes de leurs souffrances et difficultés d'équilibre. Cette corporation assume une mission de service public en réalité, et l'Etat devrait d'ailleurs les aider à acquérir des véhicules à prix subventionné, en passant des accords avec les constructeurs et les distributeurs/importateurs.

Comptant d'avance sur votre diligente compréhension, soyez assuré de notre haute et fraternelle considération citoyenne./.

SHANDA TONME

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.