Cameroun: Que vaut l'ultimatum de Maurice Kamto à Paul Biya ?

La pandémie du corona virus sévit au Cameroun.

Le compteur marque 142 cas recensés, avec 6 cas de décès. A peine un mois après le premier cas déclaré, le compteur reste ouvert et le pire est à craindre. Vendredi dernier, Maurice Kamto est monté au créneau avec un ultimatum donné à Paul Biya de se prononcer sous huitaine.

Maurice Kamto, leader du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), candidat malheureux à l'élection présidentielle du 7 octobre 2018 a donné un coup de pied dans la fourmilière, avec un communiqué incendiaire. Pleinement relayé sur la toile. Dans un ton dur, qui sonne comme une injonction à président de la République, un ultimatum devant le peuple souverain. Il dit se réserver « le droit d'appeler le peuple Camerounais à tirer toutes les conséquences de sa grave défaillance qui pourrait alors conduire au constat de son incapacité de gouverner »

Kamto venait alors de donner 7 jours au président Paul Biya de « s'adresser aux Camerounais lui-même pour leur dire quelle est la riposte contre le covid19 et surtout pour annoncer les moyens de financement nécessaires aussi bien aux ménages qu'aux entreprises pour assurer l'efficacité du confinement »

Toute chose qui a provoqué l'ire du sérail en place à Yaoundé. Aussi, Grégoire Owona, ministre du travail et de la sécurité sociale et sectaire général adjoint du comité central du RDPC, parti au pouvoir est sorti de ses gongs « Qui êtes vous pour donner un ultimatum à un chef d'Etat » ? Pour le SGA, il s'agit d'un communique qui donne la nausée car c'est « honteux de vouloir utiliser le corona virus comme minutions politique, comme sujet de polémique, comme arme d'attaque personnelle et lâche contre le chef de l'Etat »

A sa suite, le Pr Jacques Fame Ndongo, ministre de l'enseignement supérieur et secrétaire à a communication du comité central du RDPC n'a pas manqué de craché son venin. Sur ce que le quotidien Le Messager qualifie « Kamto à l'épreuve du mépris consterné du pouvoir ». Dans une riposte intitulée

« Stratégie insurrectionnelle de Maurice Kamto, un coup d'épée dans l'eau », le prof fustige « Mr Kamto nous sert n disque usé et pestilentiel, fait de dénigrement gratuit, de quolibets nauséabonds, de balivernes abjects, et de burlesques appels à l'insurrection » Tout en rassurant de ce que les Camerounaises et les Camerounais savent ce qu'il faut faire et ne pas faire sur le covid19, le ministre s'est réjoui « Mr Kamto, e peuple n'achètera jamais logorrhée faisandée ni vos injonctions farcesques »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.