Algérie: Coronavirus - Djerad insiste sur l'implication de la société civile, la bonne gouvernance et la lutte contre la spéculation

Blida — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé lundi lors de sa visite à Blida et Tipasa, que l'assistance de l'Etat ne négligera aucun Algérien en cette conjoncture de pandémie de coronavirus qui nécessite désormais la mise en place de mécanismes de solidarité avec des démembrements locaux, la bonne gestion économique et la lutte contre la spéculation.

En marge de sa visite à l'hôpital Frantz Fanon de Blida -- la wilaya la plus touchée par la Covid-19 et sous confinement général depuis 7 jours -- où il s'est enquis des conditions de prise en charge des patients au niveau d'un nouveau service de réanimation, M. Djerad a indiqué qu'en dépit de laconjoncture financière difficile que traverse le pays en raison de la chute des cours du pétrole, l'Etat algérien "n'abandonnera aucune famille algérienne, où qu'elle soit, dans les montagnes, dans les villes, dans les villages ou dans les régions sahariennes".

M.Djerad -- accompagné, durant cette visite, du ministre de l'Intérieur,des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud et du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière,Abderrahamane Benbouzid -- a souligné que l'Algérie "est à l'abri de toute pénurie de denrées alimentaires. De même pour nos moyens de production qui pourront répondre aux besoins alimentaires à long-terme".

S'inclinant devant la mémoire des victimes du nouveau coronavirus qui a fait jusque-là 31 morts, il a mis en exergue les efforts consentis par les staffs médicaux pour la prise en charge des malades, tout en rendant hommage à l'ambulancier de l'hôpital de Boufarik, décédé de ce virus en accomplissant son devoir professionnel, ainsi qu'au Pr. Si Ahmed, décédé ce matin.

C'est dans ce sillage que le Premier ministre a assuré que l'Etat assurera tous les moyens de prévention et de protection à l'ensemble des personnels de la santé.

"La préservation de la sécurité et de la santé des personnels de la santé publique et privée est non seulement une nécessité mais également un axe principal dans la stratégie de l'Etat face à la pandémie du coronavirus". Le Premier ministre a, à l'occasion, transmis aux professionnels de la un message verbal du président de la République, M.Abdelmadjid

Tebboune disant: "nous sommes à vos côtés. Continuez votre travail jusqu'à la fin de cette crise ( ) ne croyez pas que nous vous avons oublié. Loin s'en faut. Vous avez un ministre issu de la corporation médicale et la communication sera directe entre vous et lui, le Premier ministre et le président de la République".

M.Djerad a promis, dans le même ordre d'idée, la construction d'un système national de santé fort une fois la crise sanitaire surmontée, rappelant qu'un chapitre entier du Programme gouvernemental était dédié à la réforme du secteur de la Santé.

La crise sanitaire à laquelle est confronté le pays a révélé de nombreuses lacunes dans le secteur de la Santé que nous nous efforcerons de corriger à l'avenir en construisant un système de santé fort, a reconnu M. Djerad, soulignant toutefois que cette crise a montré que les compétences algériennes sont toujours présentes dans notre pays et qu'elles travaillent jour et nuit dans les hôpitaux et les universités pour élever le niveau scientifique et académique et former des cadres scientifiques aux grandes compétences.

Impliquer la société dans la gestion de la crise

M.Djerad a rappelé, dans ce cadre, la mise en place de mécanismes de solidarité avec des démembrements locaux, pour répondre aux besoins des familles confinées et prendre en charge les travailleurs journaliers, qui ne peuvent du fait du confinement percevoir des revenus.

"La conjugaison de nos efforts et notre union, nous permettra de faire face à cette crise sanitaire", a-t-il ajouté

C'est les mêmes idées que le Premier ministre a développées lors de son déplacement à Tipasa pour inspecter le silo de stockage des céréales d'Ahmer El Aïn relevant de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), lançant un appel en vue de recourir aux jeunes bénévoles, en coordination avec les communes et chefs des daïras, pour la distribution des produits alimentaires en toute transparence et rationalisme, au profit des familles qui en ont vraiment besoin, en cette période de confinement préventif.

Il a, également, souligné l'impératif de l'élaboration de "listes transparentes et véridiques, avec aide des jeunes bénévoles, dans le cadre de la démocratie participative, impliquant directement le citoyen", disant que cela représente une "opportunité pour appliquer la démocratie participative sur le terrain".

Il a appelé, entre autres, à la "nécessité d'acheminement des produits au profit de la famille algérienne, dont le mode de consommation est basé sur la semoule, le sucre, l'huile, et autres produits alimentaires de base ", qu'il "est impératif de prendre en considération".

Par ailleurs, M. Djerad a instruit les walis et les administrations locales à faire preuve de la plus grande discrétion dans l'acheminement des aides aux citoyens, insistant sur le respect de la dignité du citoyen algérien, celle-ci étant "ce qu'il a de plus cher".

Bonne gestion de la crise et lutte contre la spéculation

Cette gestion démocratique et participative de l'aide alimentaire pendant le confinement sanitaire préventif, doit, selon le Premier ministre, être accompagnée d'autres mesures, relatives notamment à la gestion efficiente de la crise et au renforcement de lutte contre la spéculation.

M.Djerad a affirmé, dans ce sens, l'impératif de l'exploitation de produits agricoles alternatifs pour consacrer un équilibre entre les produits du secteur.

Il insiste également sur l'impératif d'œuvrer en permanence au développement du stock stratégique des produits alimentaires, sur les court et moyen termes, car considéré comme "stratégique" pour l'Etat.

Il a, à ce titre, souligné l'existence de moyens de répression "contre tout ceux qui se permettent de tromper le citoyen et de réduire les parts qui lui sont destinées", a-t-il martelé, assurant que "la Loi sera appliquée à leur sujet".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.