Cameroun: Université de Yaoundé 1 - 02 enseignants licenciés pour harcèlement sexuel et trafic de notes

L'information est contenue dans des textes signés jeudi dernier, par le recteur de l'Université de Yaoundé 1, le Prof. Maurice Aurelien Sosso.

La mère des universités camerounaises vient de séparer de deux de ses enseignants. Le premier s'appelle Gabriel Walter Kelle King. Selon l'un des textes signés jeudi dernier par le recteur, et lequel consacre son licenciement, ce dernier est accusé de " harcèlement sexuel, corruption, malversations académiques, arnaque et trafic de notes".

Le second se nomme, Cédric Juvet Ebango Ella, et a été démis de ses fonctions d'enseignant de l'Université de Yaoundé 1, pour " corruption, arnaque, malversations académiques et trafic de notes ". L'on ignore encore si les deux enseignants déchus, vont saisir le juge administratif pour, essayer d'attaquer la décision du recteur de l'Université de Yaoundé 1.

Un autre texte signé jeudi dernier par le Prof Maurice Aurelien Sosso, licencie deux personnels de son Université. Il s'agit de : Georges Pompidou, chauffeur du conseiller technique de l'Université de Yaoundé 1.

A en croire le texte signé du recteur, ce dernier paye le prix de quatre mois d'abandon de poste. Quant à Bimaï Fils, agent de sécurité au sein de l'institution académique, il sort aussi des effectifs des salariés de l'Université de Yaoundé 1, après un constat de quatre mois d'abandon de poste.

Une dizaine de personnels de l'Université de Yaoundé 1, a eu plus de chance, en s'en tirant avec des blâmes, des avertissements, pour "abandon de poste, retard de laxisme.

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.