Congo-Kinshasa: Ordre du Chef de l'Etat - Chasse à Gédéon Kyungu !

Le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a ordonné la traque et l'arrestation immédiate, de Gédéon Kyungu, cet indécrottable chef de la milice « Bakata-Katanga », qui a attaqué, le samedi 28 mars 2020, plusieurs villes et localités des provinces du Haut-Katanga et du Lualaba, notamment Lubumbashi, Likasi et Kasumbalesa, faisant plusieurs morts et blessés parmi la population civile.

Il a communiqué cet ordre aux participants à la réunion du Conseil Supérieur de la Défense qu'il a présidée hier lundi 30 mars 2020 à la Cité de l'Union Africaine, notamment le ministre de la Défense, Aimé Ngoy Mukena, le Chef d'Etat-major général des FARDC, le général Célestin Mbala, son Conseiller spécial en matière de Sécurité, François Beya, le vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur Gilbert Kankonde, l'Administrateur général de l'ANR, Inzun, le Directeur général de la DGM et le Chef de sa Maison Militaire. Bien que l'incriminé soit en fuite, il a demandé à ce que tout soit mis en œuvre pour mettre un terme à ses aventures militaires répétitives dans l'ex-Katanga. Une mission d'enquête devrait se rendre incessamment à Lubumbashi pour examiner la situation et établir les responsabilités.

Par ailleurs, le Président de la République a condamné sévèrement le désordre provoqué hier au quartier Ma Campagne par des adeptes de Bundu dia Mayala, la secte de Ne Muanda Nsemi, député national honoraire. Il a instruit les différents responsables de la sécurité et de la défense pour que les dispositions requises soient prises de manière à éviter la répétition de pareille mésaventure à l'avenir.

Enfin, il n'a pas caché sa surprise de constater que des mouvements insurrectionnels se sont manifestés presque simultanément à Lubumbashi et à Kinshasa, au moment où le pays est confronté au coronavirus, qui exige une mobilisation générale des moyens et des énergies. Kimp

Plus de: Le Phare

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.