Madagascar: Coronavirus - Des vivres distribués aux professions les plus touchées

Le bilan l'épidémie de coronavirus évolue dans la Grande Île : 46 cas confirmés, dont 6 avec des difficultés respiratoires, a annoncé ce lundi soir 30 mars le président malagache. Le plan d'urgence social lancé la semaine dernière par Andry Rajoelina a, lui, démarré.

Il doit aider, entre autres, les professions qui ne peuvent plus exercer leur activité durant la période de confinement. Ce lundi, dans la capitale, avait lieu la 3ème distribution de kits de vivres, destinés aux chauffeurs de taxi, de bus et aux receveurs. Le don avait lieu sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Une place noire de monde de 7h à 13h.

Il est 13h30 quand Johary s'extirpe enfin de la foule, deux gros sacs remplis, sur la tête. Le chauffeur de taxi, au chômage technique, a attendu sept heures pour pouvoir récupérer le précieux ravitaillement.

« A l'intérieur, il y a du riz, des sardines, du sucre, de l'huile, du savon, nous confie-t-il. Depuis deux semaines, on n'a plus le droit de travailler puisque c'est le confinement. On suit les règles du gouvernement mais c'est dur ! Ce don, ça nous permet de survivre un peu ! »

Un quart d'heure plus tard, un mégaphone retentit sur la place du 13 Mai. C'est le maire de la capitale en personne qui s'adresse aux bénéficiaires : « Lany, c'est fini. Revenez demain à 6 heures. Mais seulement ceux qui ont reçu un message ! »

Beaucoup plus de monde que prévu

« En fait je leur ai demandé d'attendre les messages, explique Naina Andriantsitohaina. [Les services de la Commune Urbaine d'Antananarivo ont] envoyé des messages, soit des SMS soit des appels, à ceux qui étaient identifiés pour la distribution du jour et il se trouve qu'il y a toujours beaucoup plus de monde que prévu. On va faire en sorte, demain, que seuls les gens qui ont reçu des messages viennent sinon ça fait beaucoup trop de monde sur le parvis de l'Hôtel de ville. »

L'opération, poursuit le maire, va continuer sur plusieurs jours. « Les chauffeurs de taxis et bus sont plus de 10 000 et on ne peut distribuer que 1 500 kits par jour en essayant de respecter les mesures d'hygiène indispensables avec les espaces entre les individus. On fait du mieux qu'on peut. »

2,5 millions d'euros d'aide alimentaire

Dans la capitale, d'autres catégories de travailleurs devraient aussi bénéficier de cette distribution : les lavandières, les personnes âgées, mais aussi les prostituées.

Ce lundi soir, le chef de l'État a annoncé que 240 000 foyers ciblés d'Antananarivo et Tamatave, les deux villes confinées, bénéficieraient de 2,5 millions d'euros (10 milliards d'ariary) d'aide alimentaire.

Le président malgache a également dit vouloir s'inspirer de la Corée du Sud pour maîtriser la propagation du virus. « Nous allons augmenter le nombre de tests. Nous allons passer de 150 à 1 000 tests par jour », a-t-il affirmé en direct à la télévision. La Corée du Sud, elle, était sur une moyenne de 10 000 personnes testées par jour.

Retrouvez tous nos articles, reportages, chroniques et émissions sur le coronavirus en cliquant ici.

Voir aussi nos contenus sur le confinement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.