Tchad: Lutte contre Boko Haram - Déby renfile le treillis

Le Chef de l'État Idriss Déby annonce le lancement, à compter de ce dimanche matin, de l'opération "Colère de Bomo" contre Boko Haram.

"Nous devons vaincre le terrorisme pour permettre à nos populations et surtout celles du Lac Tchad de vivre dans la paix", a déclaré Idriss Déby.Selon lui, "c'est tout le sens du combat que mènent nos vaillants soldats contre les illuminés de Boko Haram"."Tout est prêt, fin prêt pour lancer l'opération. D'ici deux heures, le premier engagement va avoir lieu. L'aviation va venir soutenir le secteur N°2. Les autres s'engageront au fur et à mesure. Les cinq secteurs sont là. Nous allons en finir avec Boko Haram dans cette zone-là. Le moral est très haut, les préparations sont très avancées. Il ne reste plus qu'à se lancer contre Boko Haram, l'attraper et le détruire", a souligné le Chef de l'État.

Le Président Déby, également chef suprême des armées, apparaît désormais en tenue militaire, arborant son grade de général d'armée. Il a décidé de coordonner personnellement les opérations militaires qui vont suivre. Au cours de la journée de dimanche, Déby a effectué une visite de supervision des postes avancés des forces de défense et de sécurité aux confins du Lac Tchad.En treillis militaire, il a tenu une réunion de guerre à Kaïga-Kindjiria, zone située à 5 km de la position ennemie, sous une case en paille.

Après la zone de Kaïga-Kindjiria, le Président de la République s'est rendu à Nguiguini où les mêmes instructions et plans de guerre ont été fournis aux chefs militaires tchadiens.Le lancement de cette opération intervient après l'attaque, lundi, par des insurgés de Boko Haram, de la base militaire de Bomo, dans la province du Lac. L'attaque a fait 98 morts et 47 blessés au sein de l'armée tchadienne.

En prévision des offensives à venir, le Chef de l'État Idriss Déby a placé deux départements de la province du Lac (Foulli et Kaya) sous état d'urgence et en zone de guerre."Nous partons en guerre contre Boko Haram. Il y aura des morts, il y aura des blessés. Mais c'est à ce prix que nous pourrons nous protéger et préserver notre stabilité", a déclaré vendredi le Président Idriss Déby depuis son nouveau centre des opérations militaires dans la province du Lac.

"Nous avons foi en l'avenir et nous devons tout faire pour débarrasser cette secte Boko Haram de notre pays", a ajouté le Chef de l'État, exprimant le souhait "de tout cœur" que le peuple tchadien "soutienne cette action".Il a annoncé que toutes les populations situées à la frontière vers le Niger et le Nigeria seront déplacées vers l'intérieur du territoire tchadien, dans un lieu qui sera déterminé par le gouvernement.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.