Congo-Kinshasa: Testé positif au Covid-19 - Vidiye Tshimanga appelle au respect des mesures sanitaires de l'OMS

Le conseiller spécial du Chef de l'Etat en charge des questions stratégiques et Président du parti politique Congo Dynamique, Vidiye Tshimanga a été testé positif au Covid-19 depuis le vendredi dernier. C'est lui-même qui a annoncé la nouvelle via les réseaux sociaux. Il est d'ailleurs la seule personnalité touchée par le virus qui profite de sa mise en quarantaine pour sensibiliser la population congolaise quant à cette pandémie qui tue sérieusement à travers le monde.

Aussitôt atteint de ce virus, le Président de la Coordination de DCMP a posté sur les réseaux sociaux un message de sensibilisation contre cette pandémie mortelle. Voici le message de Vidiye Tshimanga : «Je tiens à insister sur l'importance de la prévention mais aussi et surtout de l'information. J'ai appris que des cas de délations, de dénonciation commencent à se manifester dans la population. Des citoyens certainement de bonne foi mais surtout mal informés appellent la police ou poussent des citoyens, présentant des symptômes de maladie ou tout simplement des proches de personnes infectées, à quitter leur logement.

J'ai été triste de recevoir hier soir un appel de mon chauffeur, dont les voisins lui disaient que j'étais à l'article de la mort et que lui et sa famille devaient quitter son logement. C'est lorsque je leur ai parlé au téléphone, et que je leur ai expliqué que cette maladie est à prendre au sérieux mais surtout pas à cacher, qu'ils ont compris et sont revenus sur leurs velléités.

La population est sous informée jusqu'ici, et j'invite toute personne de bonne volonté, les élus et autres responsables des quartiers, des communes, des circonscriptions, à prendre l'initiative d'expliquer et conscientiser les populations par la prise de distance, par l'hygiène permanente des mains, par la réduction des activités de groupe, même en famille. L'idéal serait déjà que chaque commune reste confinée dans sa superficie. Que l'on utilise les commerces de proximité et les petits marchés. Mais tout cela en respectant au maximum une distance d'un mètre entre les citoyens. Ce sont de petits gestes qui peuvent participer à éviter trop rapidement la propagation de ce virus dans nos quartiers.

Pour terminer, lorsqu'un citoyen est atteint, il ne faut pas le fuir mais plutôt chercher à l'isoler de ses proches, soit dans une chambre, soit en évitant de le toucher. Ensuite, il faut informer le centre de santé le plus proche. Les hôpitaux dans les pays et villes d'Europe et du monde, sont débordés par le nombre exponentiel de cas. La RDC et l'Afrique en général sont encore moins préparées médicalement, donc il n'y aura pas non plus chez nous, assez de lits et de structures médicales d'accueil. Donc, nous devrons trouver des solutions palliatives, et des structures de réaction rapide sont mises sur pied par les institutions de notre pays. Notre Gouvernement a opté pour le protocole prometteur l'utilisation de la chloroquine couplée à l'azithromycin et je suis moi-même sous ce traitement. Les résultats sont très prometteurs et les risques sont surtout pour les patients qui présentent déjà d'autres pathologies telles que l'obésité, le diabète, les insuffisances rénales, l'asthme etc...

Cette maladie n'est donc ni une honte, ni une fatalité. Alors mes chers frères et sœurs, si vous le pouvez de-là où vous êtes, essayez de conscientiser le maximum de personnes autour de vous sur la bonne prise en charge et les mesures de prévention. N'ayez pas honte de vous protéger et surtout pas de vous soigner. Car, plus tôt c'est traité et plus facile sera votre guérison. La plus part des cas de décès l'ont été à cause des retards des soins. Que Dieu bénisse notre Nation », a martelé Vidiye Tshimanga.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.