Afrique: Covid-19 - La BAD lève trois milliards de dollars pour amortir l'impact économique

La Banque africaine de développement (BAD) a levé une somme exceptionnelle de trois milliards de dollars à travers un emprunt obligataire social de trois ans.

La levée de fonds vise à atténuer l'impact économique et social de la pandémie du Covid-19 sur les économies africaines. Il s'agit de l'obligation sociale "Combattre le COVID-19". Il a suscité l'intérêt à hauteur de 4,6 milliards de dollars. Il s'agit, selon la Banque, de la plus importante émission à caractère social sur les marchés internationaux des capitaux et de la plus grande référence en dollars américains jamais émise par la BAD. Il sera assorti d'un taux d'intérêt de 0,75 %.

La banque s'apprête à apporter des réponses flexibles visant à atténuer les graves répercussions économiques et sociales de cette pandémie sur ses pays membres et sur le secteur privé africain. "Ce sont des moments critiques pour l'Afrique car elle relève les défis résultant du coronavirus. La BAD prend des mesures audacieuses pour soutenir les pays africains", a déclaré son président, Akinwumi Adesina, cité par le communiqué, ajoutant que cette émission d'obligations Covid-19 de trois milliards USD est la première étape de "notre réponse globale qui sera bientôt annoncée". "Il s'agit en effet de la plus importante transaction d'obligations sociales à ce jour sur les marchés de capitaux. Nous sommes ici pour l'Afrique et nous apporterons un soutien rapide et significatif aux pays", a-t-il souligné.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.