Burkina Faso: Fermeture des marchés et yaars - Des commerçants invitent au respect de la mesure

Le Conseil national de l'économie informelle du Burkina Faso a rencontré la presse, le vendredi 17 mars 2020 pour réitérer l'engagement de ses membres à respecter la mesure de la fermeture des marchés et yaars de Ouagadougou.

Tous les membres du Conseil national de l'économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) doivent respecter la mesure de fermeture des 36 marchés et yaars de la capitale burkinabè. Malgré, la « sévérité » de la mesure, elle ne doit pas être violée. C'est l'appel qu'a lancé le secrétaire général du CNEI-BF, Saïdou Zangré, lors du point de presse, tenu le 27 mars 2020, à Ouagadougou. Cette situation va porter sûrement un coup dur à l'ensemble des commerçants et leurs familles, a-t-il expliqué. Mais, il a confié que le conseil a obtenu auprès de la mairie de Ouagadougou, une doléance pour les tenanciers des boutiques dans les marchés et yaars concernés par la mesure.

Elle concerne l'allègement des loyers dus dont les modalités seront bientôt communiquées à ses occupants. Il a également dit que le conseil entend accompagner ses membres ayant contracté des prêts auprès des banques et institutions de micro finance. Cet accompagnement pourrait concerner un allègement des conditions de remboursement sur la période de la fermeture des marchés et yaars. Comment comptez-vous aider vos membres et d'autres commerçants qui auront des difficultés à nourrir leurs familles durant la période ? Pour soutenir les commerçants les plus démunis des 36 marchés et yaars affectées, le conseil compte remettre cinq tonnes de vivres constitués essentiellement de riz. Mieux, a affirmé Saïdou Zangré, une correspondance sera adressée au patronat et à la chambre de commerce pour solliciter leur aide.

« Beaucoup de nos camarades souffrent déjà. C'est pourquoi, il faut les soutenir », a insisté M. Zangré. Certains marchés sont toujours ouverts, vos membres sont-ils sensibilisés à ne pas les rejoindre ? Tout en exprimant son inquiétude, il a invité les membres du CNEI-BF à faire preuve de discipline, de civisme et de patriotisme afin de ne pas déporter leurs activités sur les sites d'autres marchés non concernés par la mesure. Toute chose qui, de son avis, pourrait amener l'autorité à adopter de nouvelles mesures. Par ailleurs, il a dit compter sur tous les Burkinabè pour stopper la propagation du coronavirus qui est en train de nuire à l'économie du pays des Hommes intègres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.