Afrique: New York - L'ONU adopte la première résolution sur la sécurité des Casques bleus

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, le 30 mars, à l'unanimité, la Résolution 2518, la première du genre, promettant de prendre des mesures sur tous les plans, afin de garantir la sécurité des soldats de la paix.

« Il s'agit de la première résolution concernant la sécurité des casques bleus, et elle a été bien accueillie par l'ensemble des membres du Conseil de sécurité, qui la jugent opportune pour la situation actuelle en matière de maintien de la paix, conformément aux attentes de la communauté internationale » selon un communiqué du Conseil de sécurité.

La résolution a été parrainée par la Chine et co-parrainée par quarante-trois pays, dont l'Italie, le Kazakhstan, le Pakistan, l'Afrique du Sud, la Russie, l'Espagne, la Turquie et le Vietnam, selon un autre communiqué.

Le texte couvre des domaines tels que la formation, la santé, la technologie, les partenariats, y compris le renforcement du système de formation, l'amélioration de la sécurité sanitaire et des capacités de secours, l'obligation pour les missions de maintien de la paix de renforcer la communication avec les pays hôtes et d'établir une confiance mutuelle, l'amélioration du niveau d'application des technologies, le renforcement des mécanismes de coordination et le soutien au renforcement des capacités de l'Union africaine et d'autres organisations régionales par le biais de partenariats.

« Depuis soixante-douze ans, les opérations onusiennes de maintien de la paix ont joué un rôle important dans le règlement politique des problèmes les plus brûlants, en tant que moyen efficace de maintenir la paix et la sécurité internationales », rappelle le communiqué.

Actuellement, plus de quatre-vingt-quinze mille soldats de la paix sont en service actif dans treize zones de mission. Les défis auxquels ils font face sont en augmentation, avec des facteurs sécuritaires traditionnels comme inédits faisant peser de sérieuses menaces pour leur sécurité.

Cette année marque le soixante quinzième anniversaire de la fondation de l'ONU, et constitue une année cruciale pour la mise en œuvre de l'initiative « Action pour le maintien de la paix ».

« La Chine est un contributeur majeur en matière de financement et de troupes aux opérations de maintien de la paix de l'ONU, et un soutien de poids ainsi qu'un important participant à ces opérations », affirme le communiqué.

En effet, la Chine a encouragé l'adoption de cette résolution en faveur de la sécurité des Casques bleus dans le but de démontrer son soutien aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, de respecter son engagement en faveur du multilatéralisme, de pousser la communauté internationale à accroître sa contribution aux opérations de maintien de la paix et de prendre des mesures pratiques pour assurer la sécurité des soldats de l'ONU tout en améliorant les opérations de maintien de la paix.

Le travail du Conseil de sécurité se heurte à de graves difficultés pratiques posées par la pandémie de COVID-19. En tant qu'auteur du projet de résolution et assurant pour le mois de mars la présidence du Conseil, la Chine a maintenu des consultations avec les autres membres par téléphone, vidéo et courrier etc.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.