Sénégal: Covid-19-bilan du lundi 30 mars - 20 nouveaux cas positifs, au compteur

La situation du coronavirus ne cesse d'inquiéter au Sénégal, au vu de la flambée des cas positifs qui se succèdent au bilan du ministère de la Santé. Hier, lundi, les services d'Abdoulaye Diouf Sarr ont fait part de la contamination supplémentaire de 20 autres personnes, portant à 162 les cas de Covid-19 enregistrés au Sénégal depuis le 2 mars.

« Ce jour 30 mars, le ministère de la Santé et de l'Action sociale a reçu les résultats des examens virologiques portant sur 87 tests. Vingt sont revenus positifs », a notamment indiqué le docteur Aloyse Waly Diouf, porte-parole du ministère. Parmi ces nouvelles contaminations, un bilan quotidien qui avoisine pour la première fois la vingtaine de cas, quatre sont des cas importés, quatorze des cas contacts suivis par les autorités sanitaires et un autre issu de la transmission communautaire, a détaillé le directeur de cabinet du ministère de la Santé et de l'Action sociale.

Le docteur Aloyse Waly Diouf a assuré en outre qu'une personne a été guérie de la maladie : ce qui porte à 28 le nombre de guérisons, alors que l'état de santé de deux patients s'est détérioré. L'un de ces deux patients a d'ailleurs été placé sous assistance respiratoire. Parmi les cas de contamination au coronavirus au Sénégal, 46 % sont des cas importés, 49 % des cas contacts suivis par les services sanitaires et 5 % de cas issus de la transmission communautaire.

Urgence signalée de la propagation du Covid-19 : «Deux cas graves dont l'un sous assistance respiratoire»

Pour la première fois depuis l'apparition du Covid-19 au Sénégal, le 02 mars dernier, le ministère de la Santé et de l'Action sociale fait état de l'aggravation de l'état de santé de ses patients atteints du Covid-19. L'annonce a été faite hier, lundi, avec le bilan de 20 cas positifs. Encore une première au Sénégal. Selon le docteur Abdoulaye Bousso, directeur du Centre des opérations d'urgence sanitaire qui s'exprimait lors du point quotidien sur la maladie à Covid-19, il s'agit de personnes âgées trainant des maladies sous-jacentes. Un des malades a été d'ailleurs placé sous assistance respiratoire. Au total, 134 patients sont en observation dans différentes structures sanitaires du pays. A ce jour, six régions du pays sont touchées par l'épidémie, notamment Dakar, Thiès, Diourbel, Ziguinchor, Saint-Louis et Fatick où a été intercepté un cas positif à bord d'un bus en partance pour Kédougou.

Dr Abdoulaye Bousso,Directeur  du centre des opérations d'urgence sanitaire: «Les cas importés pourraient se poursuivre jusqu'en début avril»

Le directeur du Centre des opérations d'urgence sanitaire (COUS), Docteur Abdoulaye Bousso, a indiqué hier, à Dakar, que les cas de contaminations de Covid-19 importés pourraient se poursuivre jusqu'en début avril. «Aujourd'hui, jusqu'au 4 avril, nous devons nous attendre à avoir des cas importés. Toutes ces personnes sont rentrées à la veille de la fermeture des frontières. Nous nous attendons à avoir des cas importés positifs qui vont avoir des cas secondaires », a-t-il relevé, lors du point quotidien de situation de la pandémie, depuis l'apparition du premier cas le 2 mars. « Nous avons sur la proportion des 134 cas (sous traitement), 46% de cas importés. Nous avons 49% de cas secondaires et 5 % de cas communautaires », a signalé en outre le Directeur du Cous.

Et de noter dans la foulée : « Nous nous attendons à avoir de nouveaux cas. Nous avons des places aménagées pour pouvoir les recevoir. Tout a été créé en prenant compte de la résilience du système de santé, pour faire en sorte que des services ne soient pas fermés », a-t-il souligné. Le Directeur du Cous a précisé en outre que 1444 tests de laboratoire ont été faits et ont abouti à 162 cas positifs.

Dakar ouvre de nouveaux Sites de prises en charge

A l'occasion dudit point quotidien de la situation de Covid-19 au Sénégal, le docteur Abdoulaye Bousso a par ailleurs annoncé l'ouverture supplémentaire de sites de prise en charge de patients atteints du coronavirus, notamment à Dakar. « Il y a l'Hôpital principal de Dakar qui est déjà prêt, le Centre hospitalier de Malte qui a gracieusement mis à la disposition du ministère cet hôpital, il y a aussi une clinique privée, celle du Golf qui a des capacités pour la prise en charge ». Dans la foulée, le directeur du Centre des opérations d'urgence sanitaire (COUS), a tenu à indiquer que « Cela a été fait en tenant compte de la résilience du système de santé. Il s'agit de faire de sorte que des structures ne soient pas fermées. Ce sont des lits additionnels qui ne gênent pas le fonctionnement actuel de nos structures de santé ».

A fait savoir le docteur Bousso a souligné que ces nouveaux sites de prise en charge allaient s'ajouter aux sept déjà fonctionnels à travers le pays. « A Dakar, nous avons le Service des Maladies Infectieuses et Tropicales de Fann, l'Hôpital d'Enfants de Diamniadio et le site de Dalal Diam. Un quatrième qui vient d'être ouvert est celui de réanimation de Fann qui accueille les deux cas graves. Il a une capacité de dix lits », a-t-il rappelé. Dans les régions, il y a trois autres sites, à savoir Touba, Ziguinchor et maintenant Saint-Louis, avec, selon le Directeur du Cous, le cas qui a été détecté à Richard-Toll.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.