Sénégal: Demandes d'autorisations spéciales de circuler des journalistes - Moins de 24h pour «échapper» au couvre-feu

En cette période de restrictions dictées par l'état d'urgence assorti d'un couvre-feu de 20h à 6h du matin, dans le cadre de «guerre» déclarée contre la pandémie du coronavirus (Covid-19), les journalistes peuvent circuler avec leur carte de presse sur l'étendue du territoire national jusqu'au dimanche prochain. «En attendant la mise en œuvre du dispositif des autorisations spéciales, les cartes de presse continuent d'être valables jusqu'au dimanche 5 avril 2020», informe un communiqué conjoint des organisations de médias (APPEL, CDEPS et SYNPICS).

Toutefois, les demandeurs d'autorisations spéciales disposent «d'un délai de 72 heures (du dimanche 29 jusqu'au mardi 31 mars 2020 à 16 heures précises) pour le retrait et le dépôt». Dès lors, se voulant plus pragmatique, ces organisations de médias ont procédé à la «répartition des autorisations spéciales de circuler, émises par le ministère de l'intérieur, pour la mobilité des personnels des médias. Ces autorisations sont valables pour toute la période du couvre-feu et sur toute l'étendue du territoire national».

Ainsi, «un arbitrage a permis de fixer un quota pour chaque catégorie de médias. Ces autorisations sont destinées aux médias, dont le siège social est dans le département de Dakar. Les médias implantés dans les autres départements et régions relèvent des préfectures de leurs localités», précise la source.

À cet effet, les dispositions suivantes sont prises : les groupes de presse (plusieurs supports), les télévisions, les radios et la presse écrite se rapprocheront de Mamadou Ibra Kane, président du CDEPS ; la presse en ligne s'adressera à Ibrahima Lissa Faye, président de APPEL ; La presse étrangère accréditée à Dakar et les free-lances prendront contact avec Bamba Kassé, Secrétaire général du SYNPICS.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.