Maroc: Sahara Occidental - 139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019

Bruxelles — Les quantités de poissons congelés en provenance du Sahara Occidental, exportés illégalement par le Maroc en 2019, avoisinent les 139.000 tonnes pour un montant de 100 millions de dollars, révèle un nouveau rapport l'Observatoire Western Sahara Ressources Ressources Watch (WSRW).

"D'après ce que WSRW a pu établir, 23 transbordements sur 19 navires frigorifiques différents ont eu lieu dans les eaux près de Dakhla" ville du Sahara occidental occupée, "au cours de l'année civile 2019", indique l'observatoire.

Le volume observé en 2019 est presque similaire à ce que WSRW avait observé l'année précédente.

En 2018, WSRW indique avoir constaté 25 cas de transbordements de poissons sahraouis sur un navire frigorifique dans le même ancrage de Dakhla, impliquant navires frigorifiques (reefer en anglais). La quantité a été estimée à environ 150.000 tonnes.

Pour la première fois, WSRW présente des chiffres agrégés des transbordements reçus par ces navires frigo dans la zone de mouillage au large de la ville de pêcheurs de Dakhla, située le long de la côte médiane du Sahara Occidental.

Un transbordement en mer, c'est le transfert d'une cargaison d'un bateau à un autre, dans ce cas d'un navire de pêche vers un frigorifique.Les destinations d'exportation sont principalement des pays africains: Côte d'Ivoire (Abidjan), Nigéria (Lagos / Warri / Port Harcourt / Bonny), Ghana (Tema), Togo (Lomé), Bénin (Cotonou), République Démocratique du Congo (Boma) et Maroc (Agadir).

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.