Congo-Brazzaville: Au lendemain de la mort du Président Joachim Yhombi-Opango

La propagation du coronavirus frappe à nouveau dans la communauté congolaise de France. Elle emporte son ancien président Jacques Joachim Yhombi-Opango, décédé en France, à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, près de Paris, dans l'après-midi du lundi 30 mars, des suites du Covid-19, à l'âge de 81 ans

Chaque nouvelle disparition nous porte, à contrecœur, à l'établissement d'une chronique nécrologique familiale au plus près de nous. Quasiment chaque annonce devient celle de la mort d'un proche, de loin ou de près, dans notre communauté à l'étranger.

Pour le président Jacques Joachim Yhombi-Opango, il ne nous était pas inconnu que son état de santé s'était dégradé ces derniers temps, le contraignant à vivre loin du Congo, en France notamment. Mais, dans ce regrettable florilège de victimes, avec l'intensification de l'étrange épidémie du coronavirus, sa mort émeut la classe politique, la communauté congolaise, la famille et les amis proches.

Pour honorer la mémoire de l'ancien chef de l'État, Jean-Jacques Serge Yhomby-Opango, à la fois en tant que représentant de familles éprouvées et en tant que président du parti RDD, parti fondé par son défunt père, a rédigé un post en ces termes :

"La vie atteint sa plénitude lors de sa fin, mais entre les deux extrémités de cette vie se trouve l'homme, sa vie, ses questionnements, ses réalisations, ses interrogations, ses émotions et ses convictions bien souvent profondes.

Aujourd'hui, la providence a décidé de retirer de la terre des hommes, un homme que les siens appellent Papa, mari, époux, oncle, grand-père, frère, ami, copain, compagnon, Président, j'en passe. Cet homme, c'est Son Excellence, Monsieur Jacques-Joachim Yhombi-Opango, ancien Président de la République et ancien Premier Ministre de la République du Congo, qui nous quitte brusquement des suites d'une courte maladie de laquelle tant d'êtres, en ce moment, sont touchés.

Compte tenu du contexte sanitaire actuel, on ne peut établir avec exactitude la suite des événements. C'est la raison pour laquelle la date des obsèques sera rendue publique ultérieurement.

Au nom de nos familles tout entières, je vous prie d'avoir une pensée particulière et pieuse pour sa mémoire et vous remercie d'avance pour votre réconfort en cette période où le deuil se fait dans des conditions particulières".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.